Le jeudi 4 avril 2019, mobilisé.e.s pour DIRE NON à la loi Blanquer !

FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - FNEC FP-FO - SE-UNSA
mercredi 3 avril 2019
par  Sud Éducation Guyane

Les personnels de l’Education se mobilisent depuis déjà plusieurs mois face à la destruction programmée du service public d’éducation. Ils rejettent le projet de loi pour « l’École de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d’améliorer la réussite de tous les élèves

L’École Blanquer, c’est quoi ?

AVANT
- Liberté d’expression des personnels. Indépendance du pouvoir politique
- Des écoles primaires avec directeurs et directrices d’école
- Instruction obligatoire à partir de 6 ans maternelles publiques financées par le public
- Devant élèves : des enseignants à BAC + 5
- Des formations dans les ESPE
- Un bac général par filières à valeur nationale
- Une multitude de possibilités de formations et filières pour les élèves de la voie professionnelle
- personnels formés à l’orientation dans les CIO

APRÈS ?
- Volonté de museler les personnels avec possibilité de sanctions
- Des établissements des savoirs fondamentaux avec des principaux devenus supérieurs hiérarchiques des professeurs des écoles
- Instruction obligatoire à partir de 3 ans. Multiplication des maternelles privées financées par le public
- Devant élèves : Possibilités d’avoir des étudiants sans formation en responsabilité de classe, recruté.e.s à partir de bac +2 et formés
- Déprofessionnalisation par la transformation notamment des ESPE en INSPE
- Un bac général par spécialité et territorialisé
- La création de familles de métiers qui ne répondent qu’aux seuls besoins du privé
- Transfert de l’orientation aux collectivités locales

En Guyane, l’état de l’école ne cesse de se dégrader ! Notre système éducatif génère de l’échec scolaire car nos réalités et nos difficultés sont niées par le ministère de l’Education Nationale.

L’école Blanquer et la politique budgétaire entraînent déjà de trop nombreuses suppressions postes en lycée et collège et la disparition annoncée du dispositif REP+.

Alors que l’avenir de nos jeunes est déjà sévèrement compromis, le gouvernement organise la destruction généralisée de l’école publique. C’est encore les plus fragiles qui seront pénalisés et la Guyane ne sera pas épargnée.

Malgré les mobilisations passées et les promesses gouvernementales, l’école en Guyane reste dans l’incapacité de faire réussir tous les élèves ! Nos organisations syndicales refusent ce projet destructeur ! Non à l’école du tri social ! Non au sabordage de la formation ! Non à la précarité et à l’austérité budgétaire !

L’intersyndicale revendique un service public de l’enseignement émancipateur qui privilégie la solidarité à la compétition. Nous voulons une école publique qui respecte les personnels et permet la réussite de tous les élèves.

Tou.te.s en grève le 4 avril 2019 !

Rassemblons-nous massivement

- Cayenne 9h devant le rectorat de Guyane
- St Laurent 9h devant l’inspection académique

FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - FNEC FP-FO - SE-UNSA



Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

SAINT-LAURENT - 24 JANVIER

jeudi 23 janvier

RDV 9H00 devant la SOUS-PREFECTURE

RDV VENDREDI 24 JANVIER 2020 9H00 DEVANT LA CASERNE DES POMPIER

vendredi 17 janvier

La CGT, FO, la FSU, l’UTG, la CFE-CGC et Solidaires appellent l’ensemble de la population à manifester dans les rues de Cayenne.

SAINT LAURENT - GREVE ET ACTION LE 16 JANVIER CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

mardi 14 janvier

9H00 SUPER U
MARCHE
VERS LA SOUS-PREFECTURE


12H00 BARBECUE MILITANT AUX ROCHES BLEUES

CAYENNE GREVE ET ACTION LE 16 JANVIER

dimanche 12 janvier

Travailleurs du public et privé, retraités, privés d’emplois, lycéens et étudiants
VENEZ NOMBREUX JEUDI 16 JANVIER 2020 A 9H DEVANT LA PRÉFECTURE DE CAYENNE
A l’appel de Solidaires - UTG - CFE-CGC - FO - FSU - CGT

A SAINT-LAURENT-DU-MARONI GREVE ET ACTION LE 14 JANVIER

dimanche 12 janvier

L’Ouest de la Guyane n’a rien vu se développer depuis les mouvements de mars 2017. Les conditions de travail dans la santé et dans l’éducation sont de plus en plus déplorables. C’est pourquoi nous serons dans la rue le MARDI 14 JANVIER à 9H00 devant le CHOG pour exiger le retrait du projet Macron des retraites et l’application des Accords de Guyane.