Communiqué de SUD éducation Guyane

SOUFFRANCE AU TRAVAIL A MARIPASOULA : ENTRE MÉPRIS ET INCOMPÉTENCE DE LA HIÉRARCHIE

lundi 12 juin 2017
par  Sud Éducation Guyane

Tout comme le rectorat de Guyane, le syndicat SUD éducation Guyane a été destinataire d’un courrier de protestation et d’indignation signé de la majorité de l’équipe éducative du collège de Maripasoula sur le haut Maroni, suite au suicide d’une élève du collège le 26 mai dernier.

Ce drame s’ajoute à la trop longue liste des drames auxquels doivent faire face les équipes éducatives et les habitants du haut Maroni depuis plusieurs années maintenant.

Nous saluons l’initiative des collègues qui ont décidé de ne plus se taire et de pointer une nouvelle fois les terribles dysfonctionnements de notre académie ainsi que les graves manquements de la hiérarchie vis à vis des agents et des élèves dont elle a pourtant la responsabilité.

SUD éducation Guyane soutient activement l’initiative des enseignants et partage leurs demandes et leurs colères tout comme leurs questionnements.

En effet, malgré les recommandations des différentes missions parlementaires ou encore du défenseur des droits dont le rapport a été rendu public en février 2017, rien ou presque n’a été réellement fait. Les infrastructures, les moyens humains et médico-sociaux manquent cruellement tout comme les investissement et initiatives réelles pour la jeunesse de cette partie de la Guyane.

La participation active du Collectif du Lawa, regroupant les habitants des trois communes de GrandbSanti, Papaichton et Maripasoula, au mouvement social de la Sézon Wara ou encore les récents blocages des habitants de Grand Santi sont autant de signes du malaise profond des habitants de ces sites isolés et du sentiment d’abandon et d’amertume qui en découle. Car oui ces habitants et ses équipes éducatives et surtout ces jeunes sont bel et bien les abandonnés de la République.

Cette situation est intolérable ! Il est plus qu’urgent de mettre en application les différentes recommandations telles que le transport scolaire fluvial gratuit, la restauration scolaire ou encore le développement des infrastructures scolaires (collège de Taluen, internat de Grand santi, Lycée de Maripasoula, etc.) ; mais aussi les moyens et infrastructures dédiés à la jeunesse ou destinés à rompre l’isolement.

Vous le voyez bien encore une fois, monsieur le recteur, les annonces d’augmentation de « primes » pour les enseignants des sites isolés ne sont pas la solution aux problématiques des sites isolés mais une nouvelle fois la marque du mépris et de la surdité des autorités face aux malaises des habitants et de la jeunesse du fleuve.

SUD éducation Guyane réaffirme également l’urgence de répondre rapidement et efficacement aux demandes de l’équipe enseignante du collège de Maripasoula mais également aux revendications portées par le pole éducation du Kollectif Pou lagwiyann dékolé qui reprend l’ensemble des revendications des habitants du fleuve en matière d’éducation ou de développement d’infrastructure pour la jeunesse.{}

Contact presse :
06 94 20 56 03
sudeducguyane@laposte.net


Documents joints

CP_soutien_aux_collegues_de_maripasoula

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky

CAYENNE - Assemblée générale interprofessionnelle le lundi 9 mars à 16h00 au Skatepark proche du lycée Melkior

vendredi 6 mars

Bonjour,
L’Assemblée des Grévistes de Cayenne réunie ce matin [jeudi 5 mars] a décidé d’organiser une assemblée générale interprofessionnelle
le lundi 9 mars à 16h00
au Skatepark proche du lycée Melkior (Montabo)
.
Vous êtes toutes et tous invité-e-s à nous rejoindre pour prolonger la discussion de ce matin et envisager de futures actions.
Faite passer le message autour de vous...

SAINT-LAURENT - 24 JANVIER

jeudi 23 janvier

RDV 9H00 devant la SOUS-PREFECTURE