Communiqué de SUD éducation Guyane

SOUFFRANCE AU TRAVAIL A MARIPASOULA : ENTRE MÉPRIS ET INCOMPÉTENCE DE LA HIÉRARCHIE

lundi 12 juin 2017
par  Sud Éducation Guyane

Tout comme le rectorat de Guyane, le syndicat SUD éducation Guyane a été destinataire d’un courrier de protestation et d’indignation signé de la majorité de l’équipe éducative du collège de Maripasoula sur le haut Maroni, suite au suicide d’une élève du collège le 26 mai dernier.

Ce drame s’ajoute à la trop longue liste des drames auxquels doivent faire face les équipes éducatives et les habitants du haut Maroni depuis plusieurs années maintenant.

Nous saluons l’initiative des collègues qui ont décidé de ne plus se taire et de pointer une nouvelle fois les terribles dysfonctionnements de notre académie ainsi que les graves manquements de la hiérarchie vis à vis des agents et des élèves dont elle a pourtant la responsabilité.

SUD éducation Guyane soutient activement l’initiative des enseignants et partage leurs demandes et leurs colères tout comme leurs questionnements.

En effet, malgré les recommandations des différentes missions parlementaires ou encore du défenseur des droits dont le rapport a été rendu public en février 2017, rien ou presque n’a été réellement fait. Les infrastructures, les moyens humains et médico-sociaux manquent cruellement tout comme les investissement et initiatives réelles pour la jeunesse de cette partie de la Guyane.

La participation active du Collectif du Lawa, regroupant les habitants des trois communes de GrandbSanti, Papaichton et Maripasoula, au mouvement social de la Sézon Wara ou encore les récents blocages des habitants de Grand Santi sont autant de signes du malaise profond des habitants de ces sites isolés et du sentiment d’abandon et d’amertume qui en découle. Car oui ces habitants et ses équipes éducatives et surtout ces jeunes sont bel et bien les abandonnés de la République.

Cette situation est intolérable ! Il est plus qu’urgent de mettre en application les différentes recommandations telles que le transport scolaire fluvial gratuit, la restauration scolaire ou encore le développement des infrastructures scolaires (collège de Taluen, internat de Grand santi, Lycée de Maripasoula, etc.) ; mais aussi les moyens et infrastructures dédiés à la jeunesse ou destinés à rompre l’isolement.

Vous le voyez bien encore une fois, monsieur le recteur, les annonces d’augmentation de « primes » pour les enseignants des sites isolés ne sont pas la solution aux problématiques des sites isolés mais une nouvelle fois la marque du mépris et de la surdité des autorités face aux malaises des habitants et de la jeunesse du fleuve.

SUD éducation Guyane réaffirme également l’urgence de répondre rapidement et efficacement aux demandes de l’équipe enseignante du collège de Maripasoula mais également aux revendications portées par le pole éducation du Kollectif Pou lagwiyann dékolé qui reprend l’ensemble des revendications des habitants du fleuve en matière d’éducation ou de développement d’infrastructure pour la jeunesse.{}

Contact presse :
06 94 20 56 03
sudeducguyane@laposte.net


Documents joints

CP_soutien_aux_collegues_de_maripasoula

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.