Face à la Covid-19, solidarité avec la Guyane

mercredi 24 juin 2020
par  Sud Éducation Guyane

Dès le début de cette crise sanitaire et sociale, les associations, syndicats, élus et partis politiques de la Guyane prirent leurs responsabilités devant l’inertie criante de la Préfecture, de l’ARS, de la CTG et du Rectorat. Par la plume et par la voix, le « mouvement social » s’exprima afin d’appeler les différentes gouvernances à prendre les dispositions nécessaires à protéger la population.

Début mai, l’Union des Travailleurs Guyanais invita « l’ensemble des Forces vives du Péyi […] syndicats, associations, collectifs, partis politiques et élus » à venir se joindre à elle dans le but de « structurer ensemble un front commun ». Plusieurs organisations rejoignirent cette initiative dont Guyane écologie, le PSG, Trop Violans, la FSU, le PPG, la FAPEEG, le Collectif des Premières Nations, l’UPG, le MDES, la CGT Finances publiques et Solidaires. Ce front commun, riche de sa diversité et uni dans ses revendications s’est choisi un nom : le Mayouri Santé Guyane.

L’union syndicale Solidaires et la Fédération SUD Santé Sociaux soutiennent les six exigences du MSG car elles sont pertinentes et légitimes afin de protéger la population et sauver la Guyane de cette pandémie :

- La mise en place d’un hôpital de campagne à Saint Georges de l’Oyapock ;
- Pour l’ensemble de la population : des masques gratuits, un dépistage systématique et général, l’accès à l’eau pour tous ;
- L’obligation de démontrer publiquement (fiche de suivi affichée à l’entrée de chaque lieu), le nettoyage (désinfection) effectif des lieux ouverts au public (collectivités, la poste, supermarchés, etc.) ;
- La sécurisation des files d’attente sur la voie publique (Préfecture, la poste, etc.) ;
- L’obligation du port du masque dans les espaces publics, l’accès à du gel hydroalcoolique ;
- La participation de nos organisations aux réunions des experts.

Solidaires Guyane, l’union syndicale Solidaires et la Fédération SUD Santé Sociaux unissent leur voix pour dénoncer l’attitude de l’État français qui ne semble toujours pas comprendre les enjeux de cette crise sanitaire et sociale. Son attitude n’est que mépris et injustice ! Sa politique n’est que mortifère et antisociale !

En Guyane, comme ailleurs, il n’est pas question pour Solidaires de continuer sur les mêmes bases. Nous voulons un « monde d’après » écologique, féministe, fait de justice sociale et de lutte des classes. Un « monde d’après » internationaliste où tous les travailleuses et travailleurs se réuniront pour lutter contre toute exploitation et domination. Face à la crise sanitaire et sociale liée à la Covid-19, la solidarité syndicale internationale est une de nos armes.

Paris - Cayenne,
le 24 juin 2020

Pour tout contact et informations :
E-mail : mayourisante973@gmail.com
Twitter : https://twitter.com/MayouriSante973


Documents joints

PDF - 422.7 ko

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

La crise sanitaire ne doit pas induire la...

lundi 24 août

La crise sanitaire ne doit pas induire la suspension de l’état de droit. Nous serons vigilant-e-s quant au respect des libertés publiques et des droits fondamentaux. Nous serons également vigilant-e-s quant aux restrictions concernant les droits et garanties des fonctionnaires.

Cliquez ci-dessous afin d’obtenir l’ensemble des liens

Sur le Web : ICI

Fonction publique : Préavis de grève pour les journées allant du 1er au 30 septembre 2020

lundi 24 août

Ce préavis est destiné à permettre à tous-tes les agents-es de la Fonction publique d’exprimer et faire prendre en compte leurs revendications dans tous les domaines précités et de faire valoir leurs droits dans toutes les situations notamment celles mettant en danger leur santé.

Sur le Web : Solidaires FP

Plus jamais ça ! : "Nous les avons applaudis, maintenant il nous faut les soutenir !"

lundi 8 juin

Ce ne sont pas des médailles que les personnels réclament mais des actes. Pour les obtenir, ils multiplient les mobilisations devant leurs établissements toutes les semaines et appellent à une grande journée de mobilisation le 16 juin partout en France. Nos organisations appellent l’ensemble de la population à manifester leur soutien et partager leurs exigences en se rendant à ces initiatives, tout en respectant les mesures de protection.

350.org, Action Aid, Aequitaz, ANV Cop 21, Alternatiba, Attac, CGT, Communauté de l’Arche non violence, Confédération paysanne, Convergences services publics, Copernic, Droit au logement, Emmaüs France, FSU, Greenpeace, Les Amis de la Terre, Notre Affaire à Tous, Oxfam, Solidaires, UNL

Sur le Web : Plus jamais ça !

Pétition : #PlusJamaisCa, signons #PourLeJourDapres

samedi 30 mai

- L’arrêt immédiat des activités non indispensables pour faire face à l’épidémie.
- Les réquisitions des établissements médicaux privés et des entreprises afin de produire dans l’urgence masques, respirateurs et tout le matériel nécessaire pour sauver des vies.
- La suspension immédiate du versement par les entreprises de dividendes, rachats d’actions et bonus aux PDG.
- La décision de ne pas utiliser les 750 milliards d’euros de la BCE pour alimenter les marchés financiers mais uniquement pour financer les besoins sociaux et écologiques des populations.

Y’a bon Banania, version 2020 : une production de l’Etat français

mercredi 27 mai

Communiqué Union syndicale Solidaires - Centrale Démocratique Martiniquaise des Travailleurs (CDMT)

(le tract)