Communiqué de SUD éducation Guyane

MOBILISATION

mardi 28 mars 2017
par  Sud Éducation Guyane

SUD éducation Guyane rejoint la population de Guyane dans sa volonté de construire un avenir meilleur pour toute sa population : loin des discours haineux et racistes qui nous montent les uns contre les autres, nous appelons tous les hommes et les femmes qui nous écoutent à construire un mouvement populaire et solidaire de révolte contre l’injustice sociale qui fait de notre territoire un des grands oubliés.
La Guyane se lève aujourd’hui et nous devons tous et toutes nous lever avec elle pour construire l’école que nous réclamons depuis tant d’années !
- Nous nous levons pour tous les habitants de la Guyane.
- Nous nous levons contre la non scolarisation, contre la pauvreté, contre l’incurie des pouvoirs publics, contre une école qui ne prend pas en compte des cultures et des langues qui font partie intégrante de notre identité !
- Nous nous levons pour dénoncer la situation des personnels notamment les précaires qui subissent la pression de leur hiérarchie !
- Nous nous levons contre une école qui n’est plus gratuite et qui discrimine de plus en plus !
- Nous nous levons pour proposer notre projet : une gouvernance collective, démocratique et autogestionnaire !

Ne laissons pas la Guyane aux lois du Marché et à des puissants avides de s’enrichir encore plus !

Levons-nous pour ne plus subir !

Rejoignons les travailleur-seuse-s en lutte !

Tous solidaires pour une école émancipatrice, laïque, gratuite, et accessible à tous et toutes !

Les lycéens « les 100 000 », « les étudiants debouts », la FCPE-Guyane, les organisations syndicales UNSA-Education Guyane, SUD Education Guyane, SGEN-CDTG-CFDT, FSUGuyane, STEG-UTG, appellent les lycéens, les étudiants, les parents d’élèves, les personnels de l’éducation et la population plus généralement à se joindre aux manifestations du lundi 27 mars 2017, pour revendiquer un plan d’urgence de l’éducation en Guyane :
 Cayenne : 8h au rond-point du rectorat
 Kourou : 8h au rond-point de la Carapa
 Saint-Laurent-Du-Maroni : 8h Super U
 Saint-Georges : 8h école Joinville
 Mana : 8h30 au rond-point de Mana
 Maripasoula : 8h place des fêtes

Revendications Education
Communiqué Solidaires
Tract SUD gratuité

Actions du Mardi 28 mars 2017 :
- Rassemblement à Saint Laurent à 8H30 au rond point de Saint Maurice.
- Marche sur la préfecture, à Cayenne (départ du boulevard Nelson Mandela vers 8H)
- débat sur "la situation de la jeunesse dans la société guyanaise" à 17H , au rond point du rectorat, à Cayenne.

Programme du piquet de grêve du Rectorat :
- Jeudi 30 mars 2017 :
après midi : ateliers de création artistique pour tous
17h : débat sur la question des langues maternelles

- vendredi 31 mars :
Après midi : ateliers création artistique
17h : diffusion de deux films : un film de fiction sur le mécanisme social de la violence, un court métrage réalisé par les élèves de Melkior Garré.
Discussions autour des films.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Non à la loi liberticide « sécurité globale »

mercredi 16 décembre 2020

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, un collectif d’organisations syndicales (notamment SUD-Solidaires) et de journalistes demande le retrait des articles 21, 22 et 24 au nom du respect des libertés fondamentales.

Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires !

lundi 30 novembre 2020

Le Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires qui avait été lancé lors du premier confinement est remis en fonctionnement à partir du 30 novembre.

Il doit permettre d’aider les salarié-es, les chômeurs/ses, les étudiant-es à faire valoir leurs droits dans une période difficile et d’attaques contre les droits de tous-tes.

Le Numéro Vert 0 805 37 21 34 fonctionne désormais du lundi au vendredi entre 11h et 14h (Hexagone)

Face au Covid et au gouvernement

samedi 7 novembre 2020

Le covid se répand à nouveau d’une façon exponentielle. La crise sanitaire est grave. La première des priorités doit être la lutte pour limiter la contagion. Il faut également lutter contre la crise économique, sociale et écologique ! Il y a des mesures immédiates à prendre.

Sur le Web : Voir la vidéo

Samuel Paty : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre 2020

Les enseignant-e-s doivent pouvoir aborder les différents sujets du programme en classe en utilisant les supports pédagogiques qui leur paraissent pertinents sans avoir à craindre des représailles, sans même parler des menaces sur leurs vie...

Sur le Web : SUD Education