Contre les réformes, pour nos moyens - POURSUIVRE et ancrer la grève

jeudi 24 janvier 2019
par  Sud Éducation Guyane

La préparation de la rentrée 2019 commence maintenant. Au menu : 3550 suppressions de postes et mise en oeuvre des contre-réformes. L’heure est à la mobilisation.

Les réformes du tri social
La loi ORE, parcoursup, la réforme du bac et du lycée, la réforme de la voie professionnelle, et bientôt la destruction de l’éducation prioritaire vont dans le même sens : renforcer les inégalités et assujettir toujours plus l’école aux besoins du marché du travail.

Les suppressions de poste
Dans les LGT, la suppression de filières a bien pour conséquence de remplir au maximum les classes et donc de supprimer les postes d’enseignant-e-s. Dans les LP, la baisse des horaires disciplinaires va se traduire par une coupe de 2600 suppressions de postes.

Une 2E heure sup’ imposée
Sur les suppressions de postes prévues, 2085 seront converties en heures supplémentaires. Pour qu’elles soient absorbées, le ministère a décidé brutalement d’imposer une deuxième heure supplémentaire aux enseignant-e-s.

Au-delà du 24 janvier, construire le rapport de force
Au mois de décembre, les lycéen-ne-s se sont fortement mobilisé-e-s, rejoint-e-s ici et là par des personnels. Des personnels, regroupés sur les réseaux sociaux sous le nom de stylos rouges, expriment un fort mécontentement face à leurs conditions de travail et au mépris de la hiérarchie. Dans différents endroits, des lycées se mobilisent, s’organisent et se coordonnent pour lutter contre les réformes. Dans ce contexte, la journée du 24 janvier est un point d’appui très positif. Mais tout le monde le sait, cela ne sera pas suffisant pour faire plier le gouvernement. Pour SUD éducation, il s’agit donc de construire le rapport de force :

- Par la grève
- Dans l’unité
- Dans la durée

Des Assemblées générales s’organisent dans différentes académies. SUD éducation appelle les personnels à s’en emparer pour reconduire la grève et donner des suites claires à la mobilisation.

SUD éducation met à disposition de toutes et tous son préavis de grève reconductible, qui couvre l’ensemble des personnels qui décideront de reconduire.

Fédération SUD éducation,
le 24 janvier 2019


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Appel à la grève - Mardi 10 décembre 2019

vendredi 6 décembre

CGT - FO - FSU - Solidaires - MNL - UNL - UNEF - FA - SNALC - FAEN

Sur le Web : Dossier SUD éducation

Venez toutes et tous manifester jeudi 5 décembre 2019

mardi 26 novembre

UTG - UNSA éducation - CFE-CGC - SGEN-CDTG-CFDT - FO - FSU - Solidaires
CAYENNE : 8h30 devant la caserne des pompiers
ST LAURENT : 9h devant la sous-préfecture

AG SUD éducation Guyane

jeudi 14 novembre

SAMEDI 23 NOVEMBRE
CAYENNE

A partir du 5 décembre, imposons un autre avenir pour nos retraites, changeons le système

lundi 4 novembre

Le 5 décembre apparaît désormais comme le début d’un mouvement qui pourrait être reconduit, faire tache d’huile et rejoindre les préoccupations générales de justice sociale, fiscale et climatique qui s’expriment massivement dans la société.

Projet de réformes des retraites Delevoye/Macron : SUD éducation met un simulateur en ligne pour les personnels

vendredi 1er novembre

Sans surprise, les personnels de l’Éducation nationale y perdraient ; et beaucoup. C’est ce qui ressort clairement du simulateur que SUD éducation a mis à disposition des personnels ce vendredi 18 octobre à l’adresse : retraites.sudeducation.orgretraites.sudeducation.org