Communiqué de presse

Des centaines d’élèves sur le carreau !

jeudi 15 septembre 2011
par  Sud Éducation Guyane

A Javouhey, à Camopi, à Taluen, St Laurent et Cayenne mais aussi dans d’autres
communes, les travaux de rénovations d’écoles, ou de constructions nouvelles, ne sont pas
livrés à temps pour la rentrée. Les élèves et les enseignants se retrouvent dehors faute de
salle de classe. De ces situations débouchent le grand bricolage de rentrée et d’années en
années, mairies et rectorat finissent par trouver des solutions de plus en plus ubuesques. Si
la double vacation proposée pour Javouhey vient finalement d’être abandonnée on se
demande ce que l’on va nous réserver pour la suite. Et surtout où vont aller les 400 élèves
actuellement non scolarisés ?

Les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent. La plupart des municipalités de Guyane
se décident à construire des écoles quand les élèves sont déjà là. Elles gèrent les élèves en
flux tendu comme s’il s’agissait d’une simple marchandise. Il n’y a aucune anticipation.
Pourtant tout le monde sait bien que la démographie scolaire va dans le même sens depuis
des années. Et si l’on s’en tient au taux de natalité de la Guyane, la tendance n’est pas prête
de s’inverser. Dans cette histoire, ce sont toujours les mêmes qui payent les pots cassés :
les enseignants et surtout leurs élèves.

Dès lors pourquoi un plan d’urgence pour l’école en Guyane n’a toujours pas vu le jour ?
Cela fait des années que l’ensemble des syndicats le réclament. C’est pourtant bien le seul
moyen de sortir de cette alternative entre scolarisation dans des conditions désastreuses et
non scolarisation. D’autant que cet état de fait ne concerne pas uniquement les écoles : les
collégiens et les lycéens se trouvent dans la même situation.

Si les collectivités ont tellement de mal à gérer sérieusement la situation ce n’est
certainement pas de leur seule responsabilité, le désengagement de l’État ne fait qu’empirer
la situation. À SUD Éducation nous sommes convaincus qu’un pays qui ne s’occupe pas
sérieusement de la scolarisation de ses enfants se prépare un avenir bien sombre. Nous
refusons cette fatalité et exigeons qu’une bonne fois pour toutes, les constructions scolaires
soient programmées dès maintenant pour que rapidement tous les élèves de l’académie
soient scolarisés.

Cayenne, le 14 septembre 2011.

Cliquer sur le pdf :

Communiqué de presse

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent