Collège Gran Man Difou à Maripasoula : un collège toxique !

mercredi 28 mars 2018
par  Sud Éducation Guyane

Depuis le début du mois de février, le collège de Maripa-Soula a dû faire face à aux moins deux invasions de puces et de chiques, qui ont rendu de nombreuses salles de cours impraticables. Le premier traitement mis en place début mars ayant été inefficace, un second traitement a été appliqué au milieu du mois.

Lorsque les cours ont repris le lundi 19 mars, de nombreux élèves, enseignants, et personnels du collège se sont plaints de maux de tête, d’irritations, de problèmes respiratoires, de nausées, etc. Les personnels mettent en cause les produits utilisés : Delta-K Othrine, eau de crésyl, eau de javel, autant de produits qui, utilisés successivement, auraient nécessité des précautions d’emploi draconiennes qui n’ont pas été mises en place, mettant en péril la santé des élèves et des personnels (les agents d’entretien ayant été les plus exposés).

Le collège a ensuite à nouveau été fermé et un nouveau nettoyage a été effectué. Le 26 mars, une rencontre a eu lieu entre les personnels et des représentants de la CTG. Ceux-ci ont annoncé oralement que les cours pouvaient reprendre mais, malgré les demandes, n’ont fourni ni le nom des produits utilisés, ni les protocoles mis en place pour le nettoyage, ni un document écrit de l’Agence Régionale de Santé certifiant la salubrité des locaux. Il est donc demandé donc aux personnels de reprendre le travail sans qu’ils n’aient l’assurance que leur santé soit protégée.

Entre les vacances de Carnaval et celles de Pâques, dans un collège recevant un public en grande difficulté scolaire, les élèves ont été accueillis moins de dix jours cumulés dans des conditions ne permettant pas l’apprentissage. Pour certaines classes, c’est un tiers des enseignements depuis le début de l’année qui ont déjà été perdus, dans l’indifférence de la CTG et du rectorat.

- SUD Éducation demande l’envoi d’un expert de l’Agence Régionale de Santé pour examiner la situation sanitaire au collège Gran Man Difou et pour obtenir une certification écrite, de la possible de reprendre les cours dans des conditions décentes.

- SUD Education demande une vraie prise en compte des besoins des élèves du fleuve par le rectorat. La santé et les études des maripasouliens ne peuvent pas être mises au rabais ! Les enfants du fleuve ne doivent plus être laissés de côté !

SUD éducation Guyane,
le 27 mars 2018


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le 12 novembre 2018 : toutes et tous engagé-e-s pour une école de qualité en Guyane !

mercredi 7 novembre

Toutes et tous en grève le 12 novembre 2018 !

SGEN-CFDT
SNETAA-FO
SUD éducation
UNSA éducation
FSU

A Cayenne, 8h00 devant le rectorat de Guyane
A Saint Laurent du Maroni, 8h00 devant l’inspection académique

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - GUYANE - 9 OCTOBRE

lundi 24 septembre

A l’appel de :
FSU
SNETAA-FO
SUD éducation

Rassemblement :
Cayenne 9h00 Préfecture
Kourou 9h00 Mairie
Saint-Laurent 9h00 Sous-préfecture

LYCEE PRO - GUYANE - GREVE et RASSEMBLEMENT LE 27 SEPTEMBRE

mercredi 19 septembre

Appel à la grève en Guyane et à un rassemblement devant la Préfecture à 9h00

SNUEP-FSU
SNEP-FSU
SUD éducation Guyane
STEG-UTG

- Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.