Le 22 mars, personnels et usagers : tous ensemble pour défendre et construire un service public de qualité en Guyane !

UTG, FSU, Solidaires Fonction Publique, SNETAA-FO
jeudi 22 mars 2018
par  Sud Éducation Guyane

NOUS DEVONS NOUS BATTRE, ENSEMBLE !

Le 22 mars, personnels et usagers : tous ensemble pour défendre et construire un service public de qualité en Guyane !

En Guyane, les services publics sont sous-investis et ne parviennent pas à répondre aux besoins de la population. Cette dégradation renforce les inégalités sociales et territoriales. Le gouvernement ne voit dans la gestion du service public qu’un moyen de faire des économies sans chercher à développer la qualité de vie de tous et toutes.

Les personnels fonctionnaires subissent de plein fouet ces attaques :

*Gel du point d’indice
*Augmentation de la CSG, entraînant 20 à 80 euros en moins par mois sur la fiche de paie.
*Rétablissement du Jour de carence pourtant abrogé en 2013 car injuste et inefficace.
*Plan de « départ volontaire » et recours aux contractuels pour précariser et accélérer la casse du service public.
*Individualisation de la rémunération avec l’instauration de prime au mérite, etc…

Autant de régressions qui vont accentuer les inégalités, déjà inacceptables, sur notre territoire.

Au contraire, NOUS, organisations syndicales de Guyane, nous revendiquons des investissements et des services publics à la hauteur des besoins de l’ensemble de la population, en tout lieu du territoire. Chaque citoyen de Guyane doit avoir accès à la santé, à l’eau potable, à l’éducation, aux transports, à l’énergie, à la justice, aux moyens de communication, au sport, à la culture. Les services publics doivent garantir le développement du pays et la cohésion de la société.

Comme lors du grand mouvement social de mars et avril 2017, mobilisons nous dans l’unité le 22 mars pour défendre et améliorer les services publics en Guyane !

RASSEMBLONS-NOUS MASSIVEMENT :
- A Cayenne, devant la préfecture à 9h
- A Saint Laurent, devant la sous-préfecture à 9h


UTG, FSU, Solidaires Fonction Publique, SNETAA-FO,
le 20 mars 2018


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.