Après leur rencontre avec M. Dussopt, les organisations jugent indispensable un 22 mars d’ampleur !

CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FA-FP, FSU et Solidaires
lundi 19 mars 2018
par  Sud Éducation Guyane

Les organisations CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FA-FP, FSU et Solidaires ont rencontré à leur demande aujourd’hui Monsieur Olivier Dussopt.

Dans un courrier daté du 7 mars, elles avaient en effet rappelé au Ministre que tout dépôt de préavis de grève nécessitait l’ouverture de négociations sur les points mis en avant dans un préavis.

Dans les discussions de ce jour, les organisations ont tout d’abord réaffirmé l’urgence à améliorer le pouvoir d’achat des plus de 5 millions d’agent-es de la Fonction publique (fin du gel de la valeur du point d’indice, rattrapage des pertes subies mais aussi abrogation du jour de carence).

Elles ont dit également leur inquiétude et leurs désaccords après la présentation du document d’orientation pour l’ouverture de 4 nouveaux chantiers dans la Fonction publique pour « refonder le contrat social avec les agents ». Les organisations ont insisté sur la nécessité de préserver le statut général des fonctionnaires et les statuts particuliers, qui permettent de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire et qui garantissent l’égalité entre les usagers. Elles ont dit leur
désaccord au recours au contrat comme modalité de recrutement et la nécessité de créer des emplois statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin. Elles continuent d’exiger de pouvoir discuter d’un nouveau plan de titularisation des contractuel-les et de nouvelles mesures pour combattre la précarité ce qui s’oppose à la volonté du gouvernement de supprimer 120 000 postes sur le quinquennat.

Si Monsieur Dussopt s’est dit ouvert au dialogue et à l’écoute des préoccupations des organisations syndicales, il n’a apporté aucune réponse satisfaisante.

Les organisations appellent toutes et tous les agent-es de la Fonction publique à être massivement en grève ce jeudi 22 mars et à participer aux manifestations afin de faire entendre leurs exigences et leurs propositions pour conforter la Fonction publique et le rôle des agent-es.

Les organisations ont prévu de se revoir le 27 mars pour faire une analyse de la journée du 22, des réponses gouvernementales et des perspectives à envisager.

Les Lilas le 19 mars 2018


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Tou.te.s en grève le 4 avril 2019 !

vendredi 29 mars

Rassemblons-nous massivement
FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - FNEC FP-FO - SE-UNSA
- Cayenne 9h devant le rectorat de Guyane
- St Laurent 9h devant l’inspection « académique »

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU