Solidarité avec les peuples des Antilles !

Communiqué de la fédération SUD-PTT
mardi 12 septembre 2017
par  Sud Éducation Guyane

La fédération Sud-PTT apporte son plus entier soutien et toute sa solidarité aux victimes de l’ouragan IRMA, particulièrement aux travailleur-es et précaires de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

Dans ce contexte particulièrement dramatique, la priorité de Sud-PTT est d’organiser un mouvement de solidarité envers les travailleur-es de ces îles. Elle se félicite des premiers renforts des salarié-es de nos entreprises pour rétablir les communications au plus vite et s’adresse à tou-tes les collègues de nos secteurs professionnels afin que cette solidarité soit la plus importante !

La gravité de la situation nous oblige aussi à nous interroger sur la fainéantise de l’Etat français et cela à plus d’un titre. Tout d’abord dans toutes les îles concernées par IRMA, le déplacement des populations volontaires a été organisé. Pourquoi cette décision n’a pas été prise par le gouvernement français ? De plus, depuis le passage de l’ouragan, les populations locales sont laissées dans l’ignorance, les communications sont des plus réduites et cela n’a pas pour seule cause des difficultés techniques. Il est d’ailleurs étonnant que de mercredi à samedi toute communication émanait de la métropole. Indécence suprême, les journalistes de Guadeloupe n’étaient pas autorisé à faire leur travail à Saint-Martin !

Enfin, les distributions de produits d’urgence comme les départs de cette île connaissent des priorités pour le moins surprenante : les familles blanches sont servies prioritairement. Un drôle de goût colonial comme l’ont souligné les organisations CGTG, FO, UNSA, SUDPTT GWA, UGTG, KDLO, DLO NOWBASTE, TRAVAYE E PEYIZAN, SPEG, MOUVMAN NONM, LKP, DOUBOUT POU DLO AN NOU, SPA dans une déclaration commune !

L’importance des dégâts, essentiellement à Saint-Martin, n’est pas le fruit du hasard. A l’occasion de chaque catastrophe, il est toujours constaté que les régions les moins développées en termes d’infrastructures publics et de qualité de l’habitat sont les plus durement touchées.

Contrairement à l’illusion souvent colportée, cette île n’est pas un paradis terrestre où tout irait bien. Evidemment, pour une partie de la population arrivée depuis des années au fil des décisions de défiscalisation, la vie n’est nullement un enfer. Il n’en va pas de même pour la majorité des travailleur-ses et des défavorisé-es, le plus souvent contraints de vivre dans des conditions de vie plus que précaires ! Sud-PTT restera vigilant, aux côtés des syndicats et associations antillaises pour que les conditions de reconstruction tiennent compte de cette dure réalité !

Le 11 septembre 2017
Fédération SUD-PTT



Commentaires

Agenda

<<

2022

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Brèves

LUNDI 17 MAI 2021

jeudi 29 avril 2021

Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février 2021

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février 2021

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre 2020

Union syndicale SOLIDAIRES