Appel intersyndical

LA VIOLENCE GANGRENE L’ECOLE DE GUYANE CE N’EST PLUS POSSIBLE !

mercredi 9 avril 2014
par  Sud Éducation Guyane

Mardi 1er avril, un professeur était touché par une balle dans sa salle de classe au collège Paul Kapel à Cayenne. Ce drame n’est pas isolé, il aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous car les violences scolaires sont de plus en plus nombreuses. Rackets, bagarres, insultes, harcèlement, vols, échec scolaire... Les élèves sont les premières victimes de cette violence.

En Guyane nous n’avons que 89 salariés de l’éducation pour 1 000 jeunes, alors que ce taux d’encadrement s’élève à 133 pour 1 000 en France métropolitaine ! Ce n’est plus possible !

Les 3/4 des élèves de CM2 arrivent au collège sans avoir acquis les compétences de base en français et en mathématiques. Comment peuvent-ils réussir ? Ce n’est plus possible !

Certains collèges, comme Paul Kapel, accueillent près de 1 000 élèves, voire plus. Comment peuvent-ils être encadrés correctement ? Ce n’est plus possible !

Près de la moitié des élèves sortent de l’enseignement secondaire sans diplôme. Rien n’est proposé pour ces « décrocheurs » ! Ce n’est plus possible !

Les professeurs et personnels du collège Kapel ont demandé des moyens supplémentaires. Réponse du Rectorat : « On n’a pas d’argent, ce qu’on vous donnera on le retirera à un autre collège de Cayenne. » Ce n’est plus possible !

Tract intersyndical violences

Collègues, parents, élus... l’heure est à la mobilisation générale, pour notre jeunesse !

Jeudi 10 avril

7h - Rassemblement au Rectorat

9h30 - Rassemblement devant le collège Kapel

Mardi 15 avril

JOURNÉE DE GRÈVE DANS LE 1ER ET LE 2ND DEGRÉ

7h30 Rond-Point du Petit Monaco (campus St-Denis) vers la Préfecture

Nous exigeons : un PLAN MASSIF D’INVESTISSEMENT de l’État pour que l’École de Guyane puisse former notre jeunesse

L’ensemble de L’ACADÉMIE DOIT ETRE PLACÉE EN REP +,
c’est à dire en Réseau d’éducation prioritaire avec des moyens adaptés

Nous exigeons un PLAN DE CONSTRUCTIONS SCOLAIRES.
Face aux besoins, il faut construire dans les 10 ans : 10 collèges, 5 lycées, 500 classes

ANNOU LEVÉ POU NOU JENÈS !


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky