Une interview de Luc Chatel

C’est lui qui le dit !

vendredi 18 novembre 2011
par  Sud Éducation Guyane

Lorsque SUD éducation, depuis des années, explique la direction des réformes en cours, certains collègues trouvent qu’on « exagère », qu’on fait « des procès d’intention », alors que chaque jour ce que nous annoncions se réalise un peu plus. Mais peut-être que nos collègues croiront davantage le ministre de l’Éducation Nationale… Voici quelques extraits d’un entretien de Luc Chatel publié dans Les échos du 18 novembre 2011.

- Poursuite des suppressions de poste

Luc Chatel : « oui, il sera possible de réduire encore le nombre de postes en ne remplaçant pas un certain nombre de départs à la retraite »

- Casse des statuts

Luc Chatel : « Il faut un temps global de présence réparti entre l’instruction, le soutien personnalisé, le travail pédagogique. »

- Recrutement par le chef d’établissement

Luc Chatel : « avec l’expérimentation "Clair", devenue "Eclair", nous testons un recrutement par le chef d’établissement car c’est lui qui est capable d’apprécier ses besoins. Il sera difficile de généraliser cela du jour au lendemain. Mais c’est l’horizon. »

- Mise en concurrence des établissements

A la question du journal : « Faut-il rendre publics les résultats des évaluations des élèves par établissement ? », Luc Chatel répond : « A terme, c’est nécessaire. (…) Mais il faut pour cela mettre en place des outils totalement objectifs (…) je ne suis pas contre le recours à un organisme indépendant. »

- Suppression totale de la carte scolaire

Luc Chatel : « Ce sera sans doute le point final d’une réforme en profondeur du système éducatif. C’est la liberté de choix des parents. Cela ne peut se faire que le jour où l’on aura des indicateurs totalement transparents et objectifs. C’est le cap qu’il faudra poursuivre. »

- Masteriation et casse de la formation

Luc Chatel : « la première année de mise en route s’est plutôt bien passée (…) Je crois que nous sommes sur la bonne voie ».
Ils ne s’arrêteront que là où nous les arrêterons !


Toutes les citations sont extraites de l’interview de Luc Chatel donné au quotidien les Echos


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky

CAYENNE - Assemblée générale interprofessionnelle le lundi 9 mars à 16h00 au Skatepark proche du lycée Melkior

vendredi 6 mars

Bonjour,
L’Assemblée des Grévistes de Cayenne réunie ce matin [jeudi 5 mars] a décidé d’organiser une assemblée générale interprofessionnelle
le lundi 9 mars à 16h00
au Skatepark proche du lycée Melkior (Montabo)
.
Vous êtes toutes et tous invité-e-s à nous rejoindre pour prolonger la discussion de ce matin et envisager de futures actions.
Faite passer le message autour de vous...

SAINT-LAURENT - 24 JANVIER

jeudi 23 janvier

RDV 9H00 devant la SOUS-PREFECTURE