Appel du SNUIPP et de SUD Education Guyane.

C’EST À L’IEN DE CONDUIRE LES ENTRETIENS PROFESSIONNELS !

lundi 11 avril 2011
par  Sud Éducation Guyane

Un décret paru à l’été 2010 prévoit la fin du système actuel de notation des fonctionnaires d’ici au 1er janvier 2012 et son remplacement par un nouveau dispositif fondé sur le principe de l’entretien annuel avec le supérieur hiérarchique. Depuis cette année ce futur dispositif est en phase de test sur les collègues qui sont dans leur 2ème ou leur 20ème année de carrière (T2 et T20).

Tract entretiens professionnels

Luc Châtel avait annoncé la mise en place de ces entretiens de carrière dans son " pacte de carrière " dès le mois d’octobre 2010 : " les personnels de l’Éducation Nationale ne sont pas suffisamment accompagnés […] j’ai décidé d’impulser une nouvelle politique de ressources humaines ". Pourquoi alors ne pas accompagner correctement les stagiaires en leur redonnant accès à une formation digne de ce nom ? Et tout au long de la carrière, pourquoi supprimer la formation continue ?

Cette " nouvelle politique de ressources humaines " préfigure-t-elle un nouveau mode d’évaluation des personnels ? Quelles en sont les modalités précises et pour quelle finalité ? Le document ministériel précise que ces deux entretiens de carrière s’intégreront à terme dans un nouveau système d’évaluation concernant toute la fonction publique et prévoyant le principe d’un entretien d’appréciation annuel.

Dans un courrier daté du 27 janvier le recteur explique aux chefs d’établissements et aux IEN la mise en œuvre de ces entretiens.

Dans le second degré ce seront les chefs d’établissements ou leur adjoint qui en auront la responsabilité.

Dans le premier degré le courrier précise : " L’IEN de la circonscription, ou par délégation, un conseiller pédagogique ou le directeur de d’école (sous la réserve expresse de leur volontariat) sont chargés d’assurer ces entretiens ".

Le SNUIPP et SUD Éducation sont fermement opposés à ce que ces entretiens soient menés par une autre personne que le supérieur hiérarchique. Nos organisations appellent les conseillers pédagogiques et les directeurs à refuser de se substituer aux IEN.

En février, dans une audience avec le SNUIPP le ministère s’est engagé à ce que seuls les IEN conduisent ces entretiens. Dans ces conditions Le SNUIPP et SUD Éducation soutiendront dans leur démarche tous les collègues qui refuseront de participer à un entretien mené par un conseiller pédagogique ou le directeur de l’école.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent