Appel à la mobilisation pour la venue de Luc Chatel

mercredi 27 janvier 2010
par  Sud Éducation Guyane

L’intersyndicale SNETAA, SNUipp, STEG-UTG et SUD Éducation appelle à une journée de mobilisation le vendredi 29 janvier, à l’occasion du passage en Guyane de Luc Chatel, Ministre de l’Éducation Nationale.

Affiches Luc Chatel

Nous dénonçons la casse du système éducatif public qui, par la baisse du nombre de postes d’enseignants, entraîne encore plus de ruptures d’égalité. Comment faire pour scolariser 1500 élèves sans les moyens nécessaires ? S’agit-il de supprimer toutes les aides pédagogiques dispensées par le RASED et les CLIN ? S’agit-il de généraliser l’échec scolaire ?

En Guyane, la population scolaire augmente de 4% par an et compte plus de 6000 enfants de 3 à 16 ans non scolarisés (chiffres INSEE juin 2009), c’est d’une véritable politique volontaire en postes et en construction dont nous avons besoin.

En conséquence, nous, enseignants, syndicalistes et parents d’élèves refusons de cautionner cette débâcle éducative, organisée par le gouvernement, sous prétexte de déficits budgétaires. Que Sarkozy prenne l’argent là où il est, c’est-à-dire chez les riches, au lieu de multiplier les cadeaux fiscaux !

Également, nous nous opposons à la masterisation qui aura des conséquences sur le recrutement d’enseignants originaires de Guyane. En effet, le recrutement d’enseignants au bout de 5 années d’études pénalise les étudiants de Guyane qui n’ont pas assez de filières à leur disposition.

Refusons la précarisation de l’enseignement en revendiquant la titularisation et la formation des contractuel(le)s de l’Académie. Exigeons aussi le rétablissement du Bac professionnel en 4 ans qui permettra une meilleure réussite à nos élèves de l’enseignement professionnel ! Enfin, comment peut-on envisager de stabiliser des équipes pédagogiques sur les sites isolés quand le rectorat leur retire l’accès Internet qui leur permet d’être en contact avec leurs proches ?

Pour toutes ces raisons et parce que nous souhaitons que l’école de Guyane devienne une école de qualité pour toutes et tous, nous vous demandons, collègues et parents, de manifester vendredi prochain.

Vendredi 29 janvier 2010 !

TouTEs au rectorat à partir de 7 heures.

An nou revandiké pou nou lékol

M. Luc Chatel et Mme Florence Robine, Recteur, sont également attendus à l’école du village Saramaca, à Kourou, à 13h.
Nous appelons les collègues de la commune à être présents pour le recevoir.


Nous vous invitons à lire, imprimer et diffuser les affiches et le tract.

Les syndicats STEG-UTG et SUD Éducation appellent à la grève le vendredi 29 janvier.


Documents joints

Tract d'appel mobilisation du 29 janvier

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent