L’extrême droite et son racisme décomplexé

mercredi 2 septembre 2020
par  Sud Éducation Guyane

La députée Danielle Obono a été dessinée ce week-end en esclave dans le journal « valeurs actuelles », la chaîne au cou, avec une simili fiction qui sert des propos positifs sur la colonisation, et imagine un sauvetage chrétien de l’esclave…

Ce média d’extrême droite a eu « l’honneur » il y a quelques mois d’un long interview de Macron..tout comme auparavant Darmanin ou Schiappa et bien d’autres politiques qui jouent aujourd’hui les offusqué-es.

Le lendemain, un responsable du Rassemblement National affiche un tweet ignoble, avec une photo de personnes pendues et menace de mort ostensiblement un camarade de Sud Rail Anasse Kazib.

Et il faut rajouter à ces propos et images ignobles, qui déferlent sur les réseaux sociaux et dans les médias, la manipulation des propos de l’avocat Arié Alimi sur BFM qui subit ensuite des menaces, et les sorties racistes et décomplexées de Zemmour sur cnews, bientôt rejoint par d’autres éditorialistes nauséabonds sur d’autres chaînes télé à la rentrée.

La macronie, dans sa posture du “en même temps”, soutient la députée D. Obono et reprend à son compte le discours de l’extrême droite avec “l’ensauvagement”.

L’extrême droite montre encore là son vrai visage de haine et d’incitation à la haine vis à vis des personnes racisé-es.

Les réactions officielles de condamnation et de soutien vis à vis de ces propos sont importantes, mais ne suffisent pas : il faut cesser de laisser passer sans réaction tout propos raciste dans la rue, sur nos lieux de travail, dans la sphère privée. Il faut arrêter de faire passer le parti du Rassemblement National pour un parti comme un autre, cesser de débattre dans les médias qui font le lit de ces opinions de haine, et fascisantes. Il nous faut encore plus largement rejoindre les luttes anti-racistes dans la lignée de Blacks Lives Matter, celle de Vérité et Justice pour Adama qui heureusement s’intensifient.

L’Union syndicale Solidaires soutient pleinement Danielle Obono, Anasse Kazib, et toutes celles et ceux victimes du racisme au quotidien.

Paris,
le 1er septembre 2020


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky