Appel à la mobilisation de l’intersyndicale interprofessionnelle de Guyane

jeudi 5 mars 2020
par  Sud Éducation Guyane

Aveugle et sourd à la mobilisation sociale commencée le 5 décembre 2019, le gouvernement embourbé dans un projet de loi refusée par la majorité de la population a fait le choix du mépris et du passage en force par l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de la constitution. Ce déni démocratique sert à accélérer la procédure législative et surtout à museler l’opposition comme la majorité parlementaire.

Ce gouvernement autoritaire a pris la décision, en catimini lors du conseil des ministres du 29 février 2020, du passage en force pour imposer son système de retraites par points. La contestation dans la rue a montré que cette loi n’a pour but que de baisser les pensions futures et de forcer la capitalisation auprès des ami.es de la finance de Macron. La connivence entre le gouvernement et le pouvoir financier est éclairée par la situation du corapporteur de la loi, Jacques Maire, détenteur de plus de 300 000 euros d’actions chez AXA.

Ce coup de force justifie l’amplification des mobilisations. Collectivement, nous devons clairement exprimer notre opposition à ce passage en force, et faire pression sur le gouvernement par des rassemblements sur des places, devant les mairies et préfectures, ou les permanences parlementaires.

Il est de la responsabilité de l’intersyndicale de Guyane de proposer et d’appeler à participer encore plus nombreux.ses aux différentes manifestations et rassemblements. Il convient dès à présent de se fixer l’objectif d’une forte mobilisation dans la rue dès le 3 mars etle 31 mars pour dénoncer cette loi antisociale et régressive, et pour obtenir son retrait.

Ne lâchons rien car ce gouvernement reste fragilisé et la rue pourrait bien faire entendre sa voix. L’intersyndicale de Guyane soutient toutes les initiatives citoyennes et appelle les travailleur.euse.s, les privés d’emplois, les jeunes, les étudiant.e.s et les retraité.e.s à participer massivement aux actions proposées :

JEUDI 5 MARS 2020
Journée de grève et d’actions
CAYENNE :grève et rassemblement à 9h devant la préfecture

SOYONS NOMBREUX A REAFFIRMER NOTRE OPPOSITION
A LA REGRESSION SOCIALE IMPOSEE !!!


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky