Communiqué de presse SUD EDUCATION SAINT LAURENT DU MARONI le 21 janvier 2020

mercredi 22 janvier 2020
par  Sud Éducation Guyane

Les enseignants du collège Paul Jean Louis se sont mis majoritairement en droit de retrait le lundi 20 janvier afin de se protéger de la violence que subissent leurs élèves aux quotidien. En classe un élève en a poignardé un autre pour des raisons encore incertaines mais peu importe, ce n’est pas juste un fait divers. Les enseignants du collège Leodate Volmar se mettent en grève mercredi 22 janvier 2020 pour dénoncer une multitude de faits de violence quotidienne entre élèves, envers les enseignants : jets de cailloux, crachats sur adulte, menaces de mort envers les enseignants, introduction d’armes blanches.

Sud Education interpelle, dénonce, lutte pour qu’il y ait une reconnaissance du manque d’encadrement et de soutien à la jeunesse : plus de 50 % des habitants à moins de 20 ans.

Qu’en est-il des revendications des mouvements de mars avril 2017 dans l’ouest guyanais ? La création d’un collège, d’un lycée notamment qui aurait permis de ne pas gonfler des établissements déjà fragiles. Et où est le juge des enfants ? A quand une brigade des mineurs ? A quand des structures de prises en charge pour les jeunes en besoin : ITEP, Structures pour le handicap démultipliées, internats etc...

Les services sociaux sont dévastés, ou submergés. Qu’attendent l’état, la collectivité territoriale et la mairie pour penser à ces jeunes ? Si on ne s’occupe pas d’eux, ils s’occuperont de nous.

- Sud Education soutient tous les collègues, agents qui participent à la vie des établissements scolaires, tous les élèves et tous les parents dans la lutte contre la violence et contre la loi de la rue.

- Sud Education rappelle que la solidarité est le premier mot d’ordre pour lutter contre toutes les formes d’oppression et de mépris.

Saint-Laurent,
Le 22 janvier 2020


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky