Les personnels massivement en grève ce 10 décembre : on continue jusqu’au retrait du projet Macron-Delevoye !

Fédération SUD éducation
mardi 10 décembre 2019
par  Sud Éducation Guyane

Ce mardi 10 décembre, la reconduction de la grève est forte chez les personnels de l’éducation. Les personnels ont compris que seul un mouvement reconductible massif permet de construire un rapport de force avec le gouvernement à même de nous permettre de gagner nos revendications.

Les différentes annonces des ministres Blanquer et Attal, n’ont pas trompé les personnels.

Et pour cause, les revalorisations annoncées :

- représentent un montant ridicule, de l’ordre de 30 euros bruts mensuels par personnel ;
- seraient majoritairement constituées de primes et exigées en échange d’une augmentation du temps de travail, à l’image de la seconde heure supplémentaire imposée par Blanquer dans le second degré et les formations imposées pendant les vacances ;
- ne concernent que les personnels touchés par la contre-réforme des retraites, c’est-à-dire les personnels nés à la génération d’application du régime prévu.

Les annonces faites par le premier ministre concernant la réforme des retraites prévues mercredi peuvent donc être largement anticipées dans notre secteur. Les personnels l’ont bien compris, ils ont tout à y perdre, et c’est la raison pour laquelle ils ont reconduit la grève dans de nombreux établissements depuis jeudi 05 décembre.

Le mot d’ordre porté par SUD éducation est simple : il s’agit d’obtenir l’abandon pur et simple du projet de contre-réforme Macron-Delevoye, et de gagner nos revendications pour un meilleur système de retraite pour tous et toutes. SUD éducation revendique évidemment des augmentations de salaire pour l’ensemble des personnels, mais cela ne peut en aucun cas servir de caution à la mise en œuvre de ce projet de contre-réforme.

Des AG sont organisées sur l’ensemble du territoire, votant largement la reconduction. La date du jeudi 12 décembre doit être un prochain moment d’élargissement et d’ancrage de la grève reconductible. C’est ce que SUD éducation portera dans la prochaine intersyndicale éducation qui se tiendra mercredi 11 au matin. La grève doit être utilisée par les personnels pour tourner, diffuser du matériel, préparer les manifestations, organiser des Assemblées générales et converger avec les autres secteurs professionnels en grève à travers notamment des actions de blocage économique.

Pour permettre à toutes celles et ceux qui le peuvent de soutenir les personnels de l’éducation dans leur mobilisation, SUD éducation a ouvert une caisse de grève. Celle-ci a vocation à être complémentaire avec les caisses de grève déjà existantes localement où dans d’autres secteurs.

SUD éducation a également déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble des personnels jusqu’aux vacances scolaires, et déposera un préavis les couvrant au-delà des vacances jusqu’au retrait pur et simple du projet Macron-Delevoye.

Le gouvernement est aujourd’hui clairement fragilisé, et la proximité de Delevoye avec le monde de l’assurance achève de le discréditer aux yeux de l’opinion. D’après les sondages, le soutien à la grève est très majoritaire dans la population. Des secteurs de plus en plus nombreux rejoignent la grève ou se mettent en grève reconductible. Le rapport de force est en notre faveur, continuons le combat jusqu’à la victoire !

SUD éducation,
le 10 décembre 2019


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky