Les personnels massivement en grève ce 10 décembre : on continue jusqu’au retrait du projet Macron-Delevoye !

Fédération SUD éducation
mardi 10 décembre 2019
par  Sud Éducation Guyane

Ce mardi 10 décembre, la reconduction de la grève est forte chez les personnels de l’éducation. Les personnels ont compris que seul un mouvement reconductible massif permet de construire un rapport de force avec le gouvernement à même de nous permettre de gagner nos revendications.

Les différentes annonces des ministres Blanquer et Attal, n’ont pas trompé les personnels.

Et pour cause, les revalorisations annoncées :

- représentent un montant ridicule, de l’ordre de 30 euros bruts mensuels par personnel ;
- seraient majoritairement constituées de primes et exigées en échange d’une augmentation du temps de travail, à l’image de la seconde heure supplémentaire imposée par Blanquer dans le second degré et les formations imposées pendant les vacances ;
- ne concernent que les personnels touchés par la contre-réforme des retraites, c’est-à-dire les personnels nés à la génération d’application du régime prévu.

Les annonces faites par le premier ministre concernant la réforme des retraites prévues mercredi peuvent donc être largement anticipées dans notre secteur. Les personnels l’ont bien compris, ils ont tout à y perdre, et c’est la raison pour laquelle ils ont reconduit la grève dans de nombreux établissements depuis jeudi 05 décembre.

Le mot d’ordre porté par SUD éducation est simple : il s’agit d’obtenir l’abandon pur et simple du projet de contre-réforme Macron-Delevoye, et de gagner nos revendications pour un meilleur système de retraite pour tous et toutes. SUD éducation revendique évidemment des augmentations de salaire pour l’ensemble des personnels, mais cela ne peut en aucun cas servir de caution à la mise en œuvre de ce projet de contre-réforme.

Des AG sont organisées sur l’ensemble du territoire, votant largement la reconduction. La date du jeudi 12 décembre doit être un prochain moment d’élargissement et d’ancrage de la grève reconductible. C’est ce que SUD éducation portera dans la prochaine intersyndicale éducation qui se tiendra mercredi 11 au matin. La grève doit être utilisée par les personnels pour tourner, diffuser du matériel, préparer les manifestations, organiser des Assemblées générales et converger avec les autres secteurs professionnels en grève à travers notamment des actions de blocage économique.

Pour permettre à toutes celles et ceux qui le peuvent de soutenir les personnels de l’éducation dans leur mobilisation, SUD éducation a ouvert une caisse de grève. Celle-ci a vocation à être complémentaire avec les caisses de grève déjà existantes localement où dans d’autres secteurs.

SUD éducation a également déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble des personnels jusqu’aux vacances scolaires, et déposera un préavis les couvrant au-delà des vacances jusqu’au retrait pur et simple du projet Macron-Delevoye.

Le gouvernement est aujourd’hui clairement fragilisé, et la proximité de Delevoye avec le monde de l’assurance achève de le discréditer aux yeux de l’opinion. D’après les sondages, le soutien à la grève est très majoritaire dans la population. Des secteurs de plus en plus nombreux rejoignent la grève ou se mettent en grève reconductible. Le rapport de force est en notre faveur, continuons le combat jusqu’à la victoire !

SUD éducation,
le 10 décembre 2019


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre 2020

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre 2020

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions