Bulletin 973 - N°13

bimensuel de SUD éducation Guyane
vendredi 12 mai 2017
par  Sud Éducation Guyane

1 - Emmanuel Macron et SUD éducation

L’élection d’Emmanuel Macron annonce une nouvelle accélération des politiques de régression sociale, de destruction des droits sociaux, des solidarités et des services publics, au bénéfice des classes possédantes. Son projet pour l’école est à la fois de poursuivre les politiques libérales en ce qui concerne les structures et d’opérer un tournant réactionnaire dans les contenus. Pas de répit, pas d’état de grâce !
(expression SUD éducation)

2 - Emmanuel Macron et SUD rail

Compte tenu des premières déclarations d’E. Macron sur les intentions d’affaiblir le droit du travail et des salarié(e)s par ordonnances, SUD rail considère que les forces sociales de progrès doivent rapidement se retrouver et se mobiliser pour imposer une véritable politique de conquête sociale.
(expression SUD rail)


3 - Emmanuel Macron et SUD PTT

SUD PTT n’attend rien de positif sur les orientations que le nouveau président compte mettre en place. C’est donc bien à un nouvel affrontement avec le futur gouvernement auquel nous devons nous préparer avec les salarié-es de nos entreprises.
(expression SUD PTT)

4 - Emmanuel Macron et l’union syndicale Solidaires

Il faut construire une riposte sociale dans nos entreprises, nos services, nos quartiers, nos villes et dans la rue.
(expression Solidaires)

5 - Emmanuel Macron et Solidaires finances publiques

L’élection présidentielle a rendu son verdict. Emmanuel Macron est élu. Si les élections législatives seront décisives pour la constitution d’un gouvernement « durable », à l’heure actuelle, ce sont les orientations que M. Macron a portées durant la campagne électorale qui ont de grandes chances d’êtres mises en œuvre. Ses propositions appellent d’ores et déjà les commentaires qui suivent.
(expression Solidaires finances publiques)

6 - Emmanuel Macron et Solidaires industrie

Solidaires industrie appelle avec force et vigueur à la résistance par la lutte. Stoppons immédiatement ce démantèlement programmé de notre Code du travail, qui doit rester le socle de la protection des salariés. Ne laissons pas sacrifier nos droits sur l’autel des profits.
(expression Solidaires industrie)

6 - Emmanuel Macron et Solidaires étudiant-e-s

Les contre-réformes libérales sont comme les vampires : elles résistent mal à la lumière. La révélation des mails de l’équipe de campagne de M. Macron a permis d’en apprendre un peu plus sur son « projet ».
(expression Solidaires étudiant-e-s)

7 - Emmanuel Macron et Solidaires fonction publique

Denis Turbet-Delof, délégué général de Solidair es FP : "On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires".
(pour voir la vidéo)

8 - Article de SUD éducation Guyane dans le journal fédéral
(n°72 - mai/juin 2017)

« Pou la Gwiyann dekole !!! »

9 - Pour contacter SUD éducation Guyane.

Tél/Fax : 0594.38.86.08
E-mail : sudeducguyane@laposte.net
Adresse postale : 3, cité des Castors sous le vent - 97300 Cayenne

10 - La liste d’information et le Bulletin 973 de Sud éduc’ Guyane.

https://listes.sudeducationguyane.org/sympa/subscribe/infos


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent