Communiqué de presse

Le rectorat de Guyane ou comment faire du Medef dans l’Éducation Nationale !

mercredi 8 octobre 2014
par  Sud Éducation Guyane

Plus de 300 personnes n’ont pas été payées par le rectorat de Guyane pour ce premier mois de la rentrée scolaire, suite, officiellement, à un « problème informatique ». A peine croyable !
Mais ce n’est pas la première fois que stagiaires et contractuels se retrouvent plongés dans une précarité extrême par les services du rectorat de Guyane.
Ces personnels, déjà en proie à de sérieuses difficultés financières, ne peuvent, en plus, prétendre à aucune aide puisque, pour certains d’entre eux, le rectorat ne leur a toujours pas délivré leur arrêté d’affectation, ni fait signer leur procès verbaux d’installation.
Face à cette situation ubuesque et dramatique, le rectorat octroie aux personnels stagiaires une aide représentant 80% de leur salaire de septembre payable le 7 octobre. Pour les autres et, notamment les contractuels, il leur faudra attendre jusqu’à fin octobre, si tout va bien, pour percevoir cette
avance, soit deux mois sans salaire.
Une situation qui donnent à beaucoup l’envie de jeter l’éponge tant les conditions d’exercice du travail se sont dégradées (manque de moyens récurrents, non reconnaissance, problèmes hiérarchiques à répétition, infantilisation, etc...)
SUD éducation dénonce encore une fois une situation intolérable qui fragilisent les personnels précaires (contractuels et stagiaires) et exige que le rectorat de Guyane cesse de piétiner ainsi le droit du travail. SUD éducation exprime enfin son soutien et sa solidarité à tous ces foyers touchés par ce qui n’est que la marque de la dégradation du service public d’éducation et une gestion entrepreneuriale de l’éducation nationale, méprisant les personnels et les usagers du services
(élèves, parents…)

SUD éducation exige que le rectorat verse l’intégralité des salaires et octroie des aides exceptionnelles d’urgence à tous ces personnels plongés dans la précarité.
SUD éducation exige la titularisation des personnels précaires de l’éducation nationale, premières victimes de la dégradation systématique de notre service public.


Documents joints

PDF - 46.1 ko
PDF - 46.1 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Elections au C.A. dans le Secondaire

vendredi 6 octobre

Votez et faites voter pour les listes "SUD éducation" au
- Lycée professionnel Elie Castor (Kourou)
- Lycée polyvalent Melkior et Garré (Cayenne)
- Lycée polyvalent Lama-Prévot (Remire-Montjoly)
- Lycée polyvalent Bertène Juminer (Saint-Laurent du Maroni)

Préavis de grève “généraliste” du lundi 2 octobre au samedi 2 décembre 2017

mercredi 4 octobre

Le préavis « généraliste » évolue en fonction de l’actualité. Il permet de couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les écoles, services et établissements scolaires (enseignant-es, enseignant-es-chercheurs-chercheuses et chercheurs-chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé-es par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre mer et des Collectivités Territoriales, ou le Ministère de la fonction publique ; une négociation préalable a eu lieu pour les personnels exerçant des fonctions d’enseignement dans une école maternelle ou élémentaire publique ayant charge de classe).

Sur le Web : Préavis de grève

21 SEPTEMBRE 2017 : AGIR ET S’UNIR POUR NE PAS SUBIR ! SUD PTT, SUD éducation, FSU, UTG

lundi 18 septembre

APPEL INTERSYNDICAL DE GUYANE A LA GRÈVE ET AUX MANIFESTATIONS
FSU
UTG
SUD PTT
SUD éducation

Citoyens-nes, lycéens-nes, étudiants-es, chômeurs-euses, salariés-es du privé et du public, retraités-es,

CAYENNE : RDV 9h00 aux Chaînes brisées, Avenue Mandela

Dossier complet SUD-Solidaires contre la Loi Travail 2

mardi 5 septembre

Code du travail : mort sur ordonnances. Pas de bonne surprise pour l’Union syndicale Solidaires dans ce que vient de présenter le gouvernement à travers ses ordonnances.

La facilitation des licenciements collectifs et individuels constitue un gros morceau de la nouvelle loi. La remise en cause de la hiérarchie des normes, c’est-à-dire de la protection collective de tous-tes les salariées continue. Les salarié-es des petites entreprises ne sont pas épargné-es dans les mesures proposées...

Ensemble, ne laissons pas l’ultra libéralisme à la Macron et le Medef régir nos vies ! Les distributions de dividendes, les cadeaux fiscaux et la flexibilisation totale des salarié-es ne sont pas créateurs d’emplois stables et permettant de vivre dignement ! Luttons pour la réduction du temps de travail, pour la hausse des salaires, pour des services publics au service de tous et toutes !

Grève le 12 septembre 2017 !

Calendrier scolaire pour la Guyane (2017-2018)

jeudi 24 août

Vous trouverez ci-dessous le calendrier scolaire de cette année :