Solidaires avec Maripasoula

mercredi 16 octobre 2019
par  Sud Éducation Guyane

Depuis plus d’un mois, la décharge de Maripasoula est en feu et répand ses fumées sur l’agglomération. La décharge étant anormalement proche de plusieurs établissements scolaires et de quartiers d’habitation, et cumulant des déchets d’origine diverses sans qu’aucun tri ne soit effectué, cette situation présente des risques évidents pour la santé. La décharge avait d’ailleurs déjà été la raison d’une condamnation de la France par l’Union Européenne et aurait dû depuis longtemps être fermée.

Devant cette situation, des habitants et des professionnels travaillant dans le secteur ont réagi, notamment dans l’Education Nationale, par l’utilisation de leur droit de retrait, par des pétitions, etc. Cela a amené à la fermeture répétée de plusieurs établissements scolaires. La CCOG, en charge de la situation, a donc commencé à intervenir en faisant recouvrir le foyer de latérite ce qui s’est avéré très insuffisant pour stopper les émanations.

Depuis lundi, la population de Maripasoula est mobilisée et bloque plusieurs services publics, espérant par la enfin provoquer des autorités une réaction à la hauteur de l’urgence. Contrainte d’agir, la CCOG envisage aujourd’hui de frapper fort pour compenser son manque de réactivité passé et de noyer le foyer, ce qui aurait un fort coût environnemental, les eaux finissant par se déverser dans le fleuve.

Solidaires Guyane soutient la mobilisation des habitants de Maripasoula qui se battent simplement pour pouvoir respirer.

Solidaires Guyane rappelle que la question de la submersion ou du recouvrement de la décharge ne se poserait pas si, il y a des années, la acteurs en charge du dossier avaient fait en sorte que la décharge soit éloignée dans un site répondant aux normes européennes.

Solidaires Guyane estime nécessaire que des solutions pérennes et écologiques soient trouvées pour régler le problème des déchets sur le Haut Maroni.

Union syndicale Solidaires Guyane,
le 16 octobre 2019

En Guyane, les structures de Solidaires sont SUD éducation, SUD PTT, SUD CT, SUD Energie, SNUPFEN Solidaires, Solidaires Finances publiques, Solidaires Douanes, SUD Santé Sociaux, Solidaires étudiant-e-s


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky