Loi Blanquer : la lutte paie ! Amplifions la mobilisation !

Fédération des syndicats SUD éducation
dimanche 16 juin 2019
par  Sud Éducation Guyane

Depuis plusieurs mois, les personnels de l’Éducation nationale sont en lutte contre les projets libéraux et réactionnaires du gouvernement. Les personnels du premier degré sont particulièrement mobilisés contre le projet de loi Blanquer.

Le 13 juin, la commission mixte paritaire rassemblant membres du Sénat et de l’Assemblée nationale est revenue sur certaines des dispositions les plus réactionnaires et les plus autoritaires :

— l’interdiction pour les mères portant le voile d’accompagner les sorties scolaires, une mesure de stigmatisation et de relégation des musulmanes ;
— la suspension du versement des allocations familiales aux familles d’enfants en décrochage scolaire,une mesure destinée à stigmatiser les enfants issus des classes populaires ;
— la tentative d’imposer la formation professionnelle des enseignant-e-s du second degré durant les congés scolaires ;
— la généralisation du recrutement par le chef d’établissement ;
— le statut hiérarchique donné à la direction d’école, tout comme les regroupements d’écoles autour du collège de secteur avait été abandonné un peu plus tôt sous la pression des personnels.

C’est par la lutte que les personnels ont arraché ces reculs du ministre et des parlementaires. Malgré les intimidations, les menaces, la répression, la forte mobilisation des personnels a contraint le ministre Blanquer à céder sur certaines de ses orientations les plus caporalistes.

Mais la lutte n’est pas achevée. Article 1 sur le devoir « d’exemplarité », drapeaux dans les salles de classe, cadeaux au privé (financement des maternelles privées) et aux classes supérieures (écoles internationales sélectives), attaques sur les statuts (tentatives d’annualisation du service, embauche d’AED pour assurer les cours…) : ce projet de loi n’est toujours ni acceptable, ni amendable. Avec les personnels, SUD éducation en exige le retrait pur et simple.

Alors que les personnels se mobilisent également dans le second degré contre la réforme de tri social du baccalauréat et des lycées, le 17 juin sera un point d’appui important pour faire céder le gouvernement.

Dans ce contexte, SUD éducation appelle tous les personnels à poursuivre les actions locales, à faire du 17 juin, premier jour des épreuves du baccalauréat, un succès, et décider des suites, pour :

— le retrait complet du projet de loi Blanquer ;
— le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Elections TPE/TPA : votons Solidaires

lundi 22 mars

Du 22 mars au 6 avril auront lieu les élections TPE/TPA. Nous connaissons toutes et tous des salarié-e-s qui travaillent dans une association ou une entreprise de moins de 11 salarié-e-s ou qui sont salarié-e-s de particuliers. Du 22 mars au 6 avril, faisons voter pour les listes Solidaires.

Sur le Web : Article en ligne

Non à la loi liberticide « sécurité globale »

mercredi 16 décembre 2020

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, un collectif d’organisations syndicales (notamment SUD-Solidaires) et de journalistes demande le retrait des articles 21, 22 et 24 au nom du respect des libertés fondamentales.

Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires !

lundi 30 novembre 2020

Le Numéro Vert d’appui syndical de Solidaires qui avait été lancé lors du premier confinement est remis en fonctionnement à partir du 30 novembre.

Il doit permettre d’aider les salarié-es, les chômeurs/ses, les étudiant-es à faire valoir leurs droits dans une période difficile et d’attaques contre les droits de tous-tes.

Le Numéro Vert 0 805 37 21 34 fonctionne désormais du lundi au vendredi entre 11h et 14h (Hexagone)

Face au Covid et au gouvernement

samedi 7 novembre 2020

Le covid se répand à nouveau d’une façon exponentielle. La crise sanitaire est grave. La première des priorités doit être la lutte pour limiter la contagion. Il faut également lutter contre la crise économique, sociale et écologique ! Il y a des mesures immédiates à prendre.

Sur le Web : Voir la vidéo