Solidaires et SUD éducation soutiennent la mobilisation des étudiants-e-s de Guyane

mardi 26 mars 2019
par  Sud Éducation Guyane

Solidarité avec les étudiant-e-s de l’Université de Guyane en grève pour l’égalité et la justice

Depuis le 20 mars dernier, les étudiant-e-s de l’université de Guyane sont en grève pour réclamer l’égalité des droits à l’Université et pour pouvoir étudier dans de bonnes conditions.

Ils et elles revendiquent :
• L’abandon de la hausse exorbitante des frais d’inscription à l’Université de 170 € à 2 770€ pour la licence et de 243 € à 3 550 € pour le master.
• La libre circulation de tous les jeunes scolarisés, notamment sur les barrages.
• Plus de professeurs, plus de personnels administratifs.
• Plus de salles informatiques avec des postes qui fonctionnent.

L’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien à cette lutte et condamne la politique répressive du gouvernement concernant les arrestations d’étudiant.e.s et de lycéen.ne.s et exige la libération de tous les étudiant.e.s enfermé.e.s au Centre de rétention administrative.

Paris, le 25 mars 2019
www.solidaires.org


La fédération Sud Éducation soutient la mobilisation des étudiant-e-s de Guyane !

Aux abords de l’Université de Guyane, les arrestations s’enchaînent en Guyane, les étudiant-e-s étranger-e-s sont de plus en plus nombreux et nombreuses au Centre de Rétention Administrative de Matoury, en vue d’être expulsé-e-s.

Ce climat de tension, de peur s’est instauré depuis la rentrée dernière. Cela commence par une première arrestation le 13 septembre dernier d’un lycéen d’Anne-Marie Javouhey, placé en CRA. Ensuite, une circulaire du 8 octobre, abrogée depuis, donnait le ton : elle portait sur l’organisation des sorties scolaires et le passage des examens des lycéen-ne-s étranger-e-s, mineur-e-s comme majeur-e-s, elle dégradait leurs conditions d’accès aux établissements de manière scandaleuse. S’ensuivent des rondes des policier-e-s aux abords de l’Université, les premières intimidations puis arrestations ces dernières semaines. Les lycéen-e-s et étudiant-e-s étranger-e-s ne peuvent plus vivre sereinement en Guyane : Il ne peut s’agir que d’une véritable stratégie afin de les éloigner en nombre.

L’annonce du Gouvernement d’augmenter ( par 16 ) les frais de scolarité pour les étudiant-e-s étranger-e-s hors UE renforce légitimement ce sentiment de rejet.

En réaction, les étudiant-e-s de l’Université ont entamé un blocage de l’établissement. Ils et elles sont soutenu-e-s localement par une intersyndicale (SUD, FSU, STEG), par des mouvements tels que Jeunesse Autochtone, Trop Violans, des citoyen-ne-s. Réunis le 22 mars dernier, ils ont voté à l’unanimité la poursuite du mouvement. Des mobilisations de centaines d’étudiant-e-s aux abords du CRA en soutien à leurs camarades sont organisées.

Les étudiant-e-s de l’Université Guyanaise réclament :

- La libération immédiate des étudiant-e-s et lycéen-ne-s retenu-e-s au Centre de Rétention Administrative de Matoury.
- L’arrêt immédiat des arrestations des étudiant-e-s et lycéen-ne-s sans papiers.
- L’annulation définitive de l’augmentation des frais de scolarité réservée aux étudiant-e-s étranger-e-s hors UE.
- La libre circulation de tous et toutes les jeunes scolarisé-e-s, notamment sur les barrages.

- La fédération SUD éducation condamne à nouveau fermement la politique répressive du gouvernement à l’encontre des étudiant-e-s et lycéen-ne-s sans papiers et apporte un soutien inconditionnel aux étudiant-e-s, militant-e-s RESF de Guyane.
- La fédération SUD éducation réclame la libre circulation sans conditions et exige le rétablissement des principes de liberté de circulation sans restriction aucune, et de liberté d’étudier dans des conditions décentes.
- La fédération SUD éducation exige l’abrogation de l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiant-e-s étranger-e-s hors UE, prévue dès la rentrée prochaine.

Paris,
le 25 mars 2019
https://www.sudeducation.org


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

AG SUD éducation Guyane

jeudi 14 novembre

SAMEDI 23 NOVEMBRE
CAYENNE

A partir du 5 décembre, imposons un autre avenir pour nos retraites, changeons le système

lundi 4 novembre

Le 5 décembre apparaît désormais comme le début d’un mouvement qui pourrait être reconduit, faire tache d’huile et rejoindre les préoccupations générales de justice sociale, fiscale et climatique qui s’expriment massivement dans la société.

Projet de réformes des retraites Delevoye/Macron : SUD éducation met un simulateur en ligne pour les personnels

vendredi 1er novembre

Sans surprise, les personnels de l’Éducation nationale y perdraient ; et beaucoup. C’est ce qui ressort clairement du simulateur que SUD éducation a mis à disposition des personnels ce vendredi 18 octobre à l’adresse : retraites.sudeducation.orgretraites.sudeducation.org

AG des personnels - 21 juin 2019 - 11h00 - CAYENNE

jeudi 20 juin

Pour construire un vrai rapport de force, l’intersyndicale invite l’ensemble des collègues à venir vendredi 21 juin 2019, à partir de 11h au Carbet de la Maison de l’Education (Chemin Grant). Ce sera l’occasion de préparer les suites du mouvement et en particulier un nouveau temps fort de grève le 27 juin 2019, 1er jour du DNB et journée de mobilisation pour la défense de la Fonction publique.