GREVE LE 12 FEVRIER - Premier degré, Secondaire, Université - Toutes et tous concerné-e-s

samedi 9 février 2019
par  Sud Éducation Guyane

Le 5 février 2019, SUD éducation Guyane avait appelé les personnels de "la maternelle à l’université" à la grève reconductible, contre notamment les réformes Blanquer (Lycée général et technologique et Lycée professionnel), les suppressions de postes et la dégradation des conditions de travail des personnels et des élèves. Dans toute la Guyane, le 1er et le 2nd degrés ont cessé le travail : Cayenne, Kourou, Maripasoula, Rémire, Macouria, Saint-Laurent, etc.

A Saint-Laurent-du Maroni, les professeurs mobilisés ont voté la reconduction pour le lendemain et ont entamé un travail de terrain envers les parents d’élèves et les personnels des écoles, collèges et lycées pour les appeler à la mobilisation. D’ailleurs un appel à la grève et un rassemblement a d’ores et déjà été diffusé : rendez-vous devant la Sous-préfecture de Saint-Laurent le mardi 12 février à 9h00. Le message est clair : "on est en train de vider REP+ et de massacrer l’enseignement au lycée général et professionnel pour faire des économies".

A Kourou, le lycée Monnerville est vent debout contre la réforme du lycée qui provoquera des suppressions de classes de postes et une qualité d’enseignement et d’apprentissage amoindrie. Un appel à la grève a également été lancé pour le 12 février pour dénoncer "une réforme dangereuse".

A Rémire, le lycée Lama-Prévot est en action depuis plusieurs jours contre la Dotation Globale Horaire (DGH) et ses conséquences (classes et postes supprimés). Ainsi, la grève a aussi été votée pour le 12 février.

C’est pourquoi, SUD éducation - conscient des enjeux actuels - soutient la mobilisation et appelle à l’amplifier.

Nous appelons nos adhérent-e-s et sympathisant-e-s de l’académie (administratifs, professeurs, vie scolaire) à se mettre en grève afin de construire un véritable rapport de force et invitons l’ensemble des personnels à se réunir dès demain matin en assemblée générale afin de s’organiser collectivement pour dénoncer cette situation inique : l’Ecole en Guyane est en souffrance et l’Etat français ne réagit pas... Bien au contraire...

Pour la grève, l’unité et l’action,
Pour la reconduction.

- CAYENNE - 9h00 - RDV DEVANT LE RECTORAT
- SAINT-LAURENT - 9h00 - RDV DEVANT LA SOUS-PREFECTURE

SUD éducation Guyane,
le 7 février 2019


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky