COMMUNIQUE INTERSYNDICAL DU 17 NOVEMBRE 2018

lundi 19 novembre 2018
par  Sud Éducation Guyane

L’intersyndicale s’est réunie ce vendredi 16 novembre à l’ESPE, en début de soirée, pour une dernière rencontre avec le Recteur et sa délégation.

Après 5 jours de grève et de blocage du rectorat, les membres de l’intersyndicale, UNSA-EDUCATION, FSU, SGEN-CFDT, SNETAA-FO Guyane, STEG-UTG et SUD EDUCATION, obtiennent satisfaction sur la base des revendications qui ont motivé ce mouvement, initialement impulsé au niveau national, mais relayé ensuite par de forts enjeux locaux. Les points évoqués dans la plate-forme de revendications, dont certains reprennent les accords de Guyane, sont acceptés :

- Rentrée 2019 : 186 postes dans le premier degré et 69 dans le secondaire (demande du Recteur auprès du ministère)
- Demande de 25 postes administratifs (engagement du Recteur auprès du ministère)
- Remontée des réels besoins humains pour le recrutement de psychologues, d’assistants sociaux, d’infirmiers
- Résorption des emplois précaires en favorisant la formation et les conditions d’accès aux concours
- Mise en place d’un suivi régulier concernant la gestion des non-titulaires
- Recrutement d’un conseiller prévention relayé dans les établissements par des référents enseignants
- Déploiement et redynamisation des comités d’hygiène et de sécurité dans les établissements administratifs et scolaires
- Mise en place de groupes consultatifs de travail sur les thèmes retenus : affectation et formation des personnels, évaluation et progression de carrière et recalibrage des besoins en fonction des retards constatés à l’échelle du territoire guyanais
- Abrogation de la circulaire concernant les sorties scolaires avec effet immédiat. Cette directive obligeait les personnels de l’éducation nationale à demander les papiers d’identité et cartes de séjour aux élèves

En outre, aucune retenue sur le salaire ne sera effectuée pour les grévistes et aucune poursuite judiciaire ne sera intentée à l’encontre des acteurs du mouvement.

Enfin, cette victoire est à mettre au compte du travail collaboratif privilégié au sein de l’intersyndicale. Toutes les organisations présentes ont œuvré pour faire aboutir des revendications légitimes ayant pour objectifs : l’amélioration des conditions de travail des personnels, de scolarisation des jeunes accueillis et la réussite de toute la jeunesse de Guyane. L’unité dans la lutte a porté ses fruits et l’intersyndicale veillera à ce que le suivi des engagements pris soit effectif.

L’intersyndicale.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky