22 mai : toutes et tous engagé-es pour des services publics de qualité en Guyane !

UTG - UNSA éducation - Solidaires - CDTG-CFDT - FSU - SNETAA-FO
mardi 15 mai 2018
par  Sud Éducation Guyane

Les grèves et mobilisations dans les services publics se multiplient en Guyane : santé, éducation, collectivités, justice… Nos services publics sont sous-dimensionnés, sous-investis et ne parviennent pas à garantir la qualité des services à rendre aux usagers. Ces désengagements successifs de l’Etat ne font qu’accentuer les inégalités sociales et territoriales, inacceptables sur notre territoire.

En actant le plan d’urgence des Accords de Guyane, l’État reconnaissait l’abandon et le délabrement des services publics locaux. Un an après, nous constatons tous que les investissements réels de l’État ne visent qu’une intervention à la marge, loin des attentes profondes de la population.

A l’inverse de tous nos besoins, le gouvernement, avec la réforme de la fonction publique, prépare un projet dangereux aussi bien pour les agents que pour les usagers. Le gouvernement veut réduire le périmètre de l’action publique avec la perspective d’abandon voire de privatisation des missions du service public.

Moins de services publics, c’est moins de droits pour toutes et tous ! C’est le contraire du projet de société solidaire que nous portons ! Les organisations syndicales sont attachées à des services de qualité pour toutes et tous sur l’ensemble du territoire, aux valeurs et principes d’égalité, de solidarité et de justice sociale.

Nous rejetons le projet de suppression de 120 00 emplois et le recours accru au contrat.
Le développement de la précarité est une attaque contre le statut, de même que la rémunération au mérite.

Les organisations syndicales exigent des dispositions pour faire respecter l’égalité professionnelle et gagner de nouveaux droits. Le développement des missions de service public nécessite la création d’emplois statutaires et un nouveau plan de titularisation. Nous exigeons la fin du gel du point d’indice et sa revalorisation, l’abrogation de la journée de carence, la compensation de la CSG.

De nombreux secteurs en lutte (cheminots, universités) maintiennent une pression légitime et nécessaire contre les attaques du gouvernement.

Le mouvement social de mars-avril 2017 résonne encore dans la société guyanaise, mobilisons nous dans l’unité le 22 mai pour défendre et améliorer les services publics en Guyane !

RASSEMBLONS-NOUS MASSIVEMENT :
- A Cayenne, devant la préfecture à 9h
- A Kourou, devant la mairie à 9h
- A Saint Laurent, devant la sous-préfecture à 9h

UTG
UNSA éducation
Solidaires
CDTG-CFDT
FSU
SNETAA-FO


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky