Discours de SUD éducation Guyane - Premier Mai 2018 à Saint Laurent du Maroni

lundi 7 mai 2018
par  Sud Éducation Guyane

Tous unis contre la loi Asile Immigration !

En 1793, on trouve écrit dans la constitution française : « Le peuple français donne asile aux étrangers bannis de leur patrie pour la cause de la liberté. Il le refuse aux tyrans ». Deux cent vingt cinq ans plus tard, l’histoire donne un sens bien ironique à cet appel. Car des tyrans accueillis par la France, il y en a eu ! Jean Claude Duvalier, Jean Bedel Bokassa, Mobutu. Ceux là ont trouvé des portes grandes ouvertes et une terre d’accueil.

Mais pour les victimes des guerres financées par des états occidentaux, pour le révolutionnaire kurde du Rojava, le journaliste dissident mexicain ou le Rohinga apatride, pour ceux là la notion d’asile politique en France leur arrive bien limitée. En effet, la loi asile-immigration s’appuie sur l’idée nauséabonde que le droit d’asile est « dévoyé ». Mais en réalité, tout ce qu’on vise à travers cette perpétuelle méfiance du droit d’asile, c’est la solidarité politique internationale. On jette le doute, on demande des « preuves », on accuse les prétendants à l’asile d’avoir recours à des argumentaires préparés par d’autres. Pour l’état la défense de la liberté, et la mise en œuvre de la justice, est l’apanage des puissances occidentales ! Pas celle des peuples et des révolutionnaires qui luttent à travers le monde !

Alors oui, nous dénonçons cette manipulation fétide qui présente le droit d’asile comme une brèche ouverte, un moyen de franchir les frontières occidentales ! Soyons conscients des enjeux politiques profonds de la question et battons nous pour une solidarité internationale réelle !

De plus, la loi Asile-Immigration durcit la politique sécuritaire qui se développe en France depuis 15 ans : allongement de la retenue administrative, de la rétention administrative, mise en place d’une immigration choisie selon des critères de classe sociale : acceptons les « talents », les « étudiants chercheurs », refusons notre territoire aux pauvres, victimes du capitalisme international. L’Europe, tournée de plus en plus vers elle-même, nous oblige à regarder le monde à travers sa volonté de préserver sa suprématie dans l’ordre du monde.

Mais autour de nous, les enjeux diplomatiques sont bien différents. Le monde caribéen et sud américain met en place d’autres dynamiques : depuis 2008 l’UNASUR permet à tout citoyen Sud-Américain de visiter un pays d’Amérique du Sud (hormis la Guyane française et le Suriname) autre que le sien pendant 3 mois en n’ayant besoin de ne présenter que sa carte d’identité. Plus encore le CARICOM est en train de mettre en place un passeport commun permettant la libre circulation des ressortissants des états membres. Ces accords, motivés il est vrai par des enjeux économiques capitalistes, vont avoir aussi pour conséquence de construire une solidarité interrégionale et de transformer les rapports entre les citoyens de nombreux peuples caribéens et sud américains présents en Guyane !

La loi asile-immigration renforce l’isolement de la Guyane au sein des nations qu’elle côtoie et côtoiera dans son histoire.

- Nous ne voulons pas être les gardes chiourmes de la forteresse européenne en Amérique du Sud !

- Nous ne serons pas les gardes chiourmes des peuples qui sont nos frères !

- Nous voulons être des hommes et des femmes libres, sur une terre libre !


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)