Bulletin 973 - n°22 - 28 février 2018

mercredi 28 février 2018
par  Sud Éducation Guyane

Bulletin 973 - n°22 - 28 février 2018

LA BATAILLE DU RAIL - Solidarité avec SUD-Rail

1 - Les Organisations Syndicales refusent un recours aux ordonnances ! (CGT - UNSA - SUD-Rail - CFDT)

Dès à présent, [les organisations syndicales] appel[lent] l’ensemble des salariés du ferroviaire et les usagers à se préparer à une mobilisation d’ampleur pour préserver ce qui constitue le bien commun de la nation.

2 - SNCF : 1,8 Milliard de bénéfices… Et le gouvernement stigmatise les cheminots !

La Fédération SUD-Rail fait également le constat que ces résultats qui feraient pâlir d’envie bon nombre de grandes entreprises démentent les propos du 1er ministre sur la situation « alarmante » de l’entreprise et sont le fruit du travail de l’ensemble des salariés SNCF dont la majorité d’entre eux est au statut, ceux-là mêmes qui sont aujourd’hui vilipendés par le gouvernement ; preuve en est que ce ne sont pas les conditions d’emplois des salariés de la SNCF qui posent la problématique de l’avenir du système ferroviaire !

3 - Macron persiste et Philippe signe !

1995 – 2018, les juppéistes toujours aux manettes !
- Privatisation !
- Hausse des tarifs !
- Suppression de lignes !
- Plus de chômage !
- Moins de sécu !

4 - SUD-Rail

Renforcer SUD-Rail par l’adhésion, le militantisme, le vote lors d’élections professionnelles, c’est donner un message fort et sans ambiguïté à la direction, au ministère, au patronat.
Un message de défense du service public, de refus de toute privatisation et démantèlement de la SNCF. Un message clair de la volonté des cheminot-es de prendre la parole sans la laisser à des appareils syndicaux ou à des ministres.
En résume, un message de solidarité, d’unité et de démocratie.
Le signal fort d’une volonté de défense du statut et du service public !

5 - Pour contacter SUD éducation Guyane

Tél/Fax : 0594.38.86.08
E-mail : sudeducguyane@laposte.net
Adresse postale : 3, cité des Castors sous le vent - 97300 Cayenne

6 - La liste d’information et le Bulletin 973 de Sud éducation Guyane

https://listes.sudeducationguyane.org/sympa/subscribe/infos



Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.