Communiqué de presse de personnels, et de syndicats de l’education.

GREVE RECONDUCTIBLE
jeudi 1er février 2018
par  Sud Éducation Guyane

Depuis le début de l’année scolaire, les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels se sont encore fortement dégradées.
Plusieurs établissements, tour à tour, ont dénoncé leurs difficultés (violences, etc.) par des droits de retrait, des débrayages, des grèves...
Les établissements surchargés, les directions débordées, le manque de personnel (Agents d’entretien, professeurs, surveillants, médecins scolaires, Assistantes Sociales, éducateurs, psychologues, etc.), le manque de matériel et de structures (salles de classe, cantines, internats, foyers, ateliers, équipements...) ont entraîné une crise qui s’exprime par des violences nombreuses et ingérables, d’abord contre les élèves puis maintenant sur le personnel.

Cette semaine, 8 établissements dont tous les collèges de Saint-Laurent se sont mis en grève.

Nous, personnels de l’Education Nationale, organisations syndicales et association de parents d’élèves appelons

- à la généralisation de la grève dans tous les établissements scolaires, à la diffusion d’informations aux parents, à l’organisation de rencontres, et à toute initiative amenant à renforcer le mouvement, dès aujourd’hui !
- à une grève massive, le mardi 6 février 2018 !
- à la grève reconductible dès le 7 février 2018 !{{}}

Dans l’immédiat, deux revendications s’imposent par leur urgence :  

 - le renforcement des vies scolaires pour l’encadrement des élèves et pour remplacer la disparition progressive des emplois aidés. Nous demandons une augmentation de 20% des effectifs d’assistants d’éducation et la création de 30 postes de Conseiller principal d’éducation au niveau académique.

 - la construction rapide d’établissements provisoires, en attendant que les infrastructures programmées depuis les Accords de Guyane sortent de terre, pour désengorger les écoles, collèges et lycées existants. 

Nous demandons, non pas des portiques de sécurité ou "trois" vigiles, mais une véritable politique éducative pour les enfants de Guyane :
- l’embauche de personnel qualifié et formé,
- la mise aux normes des infrastructures (gymnase, grilles d’entrée, etc.),
- des transports scolaires gratuits,
- des moyens pour une orientation choisie,
- la construction d’établissements, de cantines, d’internats !

Nous réclamons, toutes et tous ensemble, une éducation ambitieuse pour une société égalitaire, pour lutter contre la précarité, source des violences.

Signataires : des personnels de Saint Laurent, la Coordination des personnels du collège A. Contout, le SNES-FSU, le STEG-UTG, SUD EDUCATION Guyane.
le 1er février 2018


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre 2020

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre 2020

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions