Communiqué de presse de personnels, et de syndicats de l’education.

GREVE RECONDUCTIBLE
jeudi 1er février 2018
par  Sud Éducation Guyane

Depuis le début de l’année scolaire, les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels se sont encore fortement dégradées.
Plusieurs établissements, tour à tour, ont dénoncé leurs difficultés (violences, etc.) par des droits de retrait, des débrayages, des grèves...
Les établissements surchargés, les directions débordées, le manque de personnel (Agents d’entretien, professeurs, surveillants, médecins scolaires, Assistantes Sociales, éducateurs, psychologues, etc.), le manque de matériel et de structures (salles de classe, cantines, internats, foyers, ateliers, équipements...) ont entraîné une crise qui s’exprime par des violences nombreuses et ingérables, d’abord contre les élèves puis maintenant sur le personnel.

Cette semaine, 8 établissements dont tous les collèges de Saint-Laurent se sont mis en grève.

Nous, personnels de l’Education Nationale, organisations syndicales et association de parents d’élèves appelons

- à la généralisation de la grève dans tous les établissements scolaires, à la diffusion d’informations aux parents, à l’organisation de rencontres, et à toute initiative amenant à renforcer le mouvement, dès aujourd’hui !
- à une grève massive, le mardi 6 février 2018 !
- à la grève reconductible dès le 7 février 2018 !{{}}

Dans l’immédiat, deux revendications s’imposent par leur urgence :  

 - le renforcement des vies scolaires pour l’encadrement des élèves et pour remplacer la disparition progressive des emplois aidés. Nous demandons une augmentation de 20% des effectifs d’assistants d’éducation et la création de 30 postes de Conseiller principal d’éducation au niveau académique.

 - la construction rapide d’établissements provisoires, en attendant que les infrastructures programmées depuis les Accords de Guyane sortent de terre, pour désengorger les écoles, collèges et lycées existants. 

Nous demandons, non pas des portiques de sécurité ou "trois" vigiles, mais une véritable politique éducative pour les enfants de Guyane :
- l’embauche de personnel qualifié et formé,
- la mise aux normes des infrastructures (gymnase, grilles d’entrée, etc.),
- des transports scolaires gratuits,
- des moyens pour une orientation choisie,
- la construction d’établissements, de cantines, d’internats !

Nous réclamons, toutes et tous ensemble, une éducation ambitieuse pour une société égalitaire, pour lutter contre la précarité, source des violences.

Signataires : des personnels de Saint Laurent, la Coordination des personnels du collège A. Contout, le SNES-FSU, le STEG-UTG, SUD EDUCATION Guyane.
le 1er février 2018


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

SAINT-LAURENT - 24 JANVIER

jeudi 23 janvier

RDV 9H00 devant la SOUS-PREFECTURE

RDV VENDREDI 24 JANVIER 2020 9H00 DEVANT LA CASERNE DES POMPIER

vendredi 17 janvier

La CGT, FO, la FSU, l’UTG, la CFE-CGC et Solidaires appellent l’ensemble de la population à manifester dans les rues de Cayenne.

SAINT LAURENT - GREVE ET ACTION LE 16 JANVIER CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

mardi 14 janvier

9H00 SUPER U
MARCHE
VERS LA SOUS-PREFECTURE


12H00 BARBECUE MILITANT AUX ROCHES BLEUES

CAYENNE GREVE ET ACTION LE 16 JANVIER

dimanche 12 janvier

Travailleurs du public et privé, retraités, privés d’emplois, lycéens et étudiants
VENEZ NOMBREUX JEUDI 16 JANVIER 2020 A 9H DEVANT LA PRÉFECTURE DE CAYENNE
A l’appel de Solidaires - UTG - CFE-CGC - FO - FSU - CGT

A SAINT-LAURENT-DU-MARONI GREVE ET ACTION LE 14 JANVIER

dimanche 12 janvier

L’Ouest de la Guyane n’a rien vu se développer depuis les mouvements de mars 2017. Les conditions de travail dans la santé et dans l’éducation sont de plus en plus déplorables. C’est pourquoi nous serons dans la rue le MARDI 14 JANVIER à 9H00 devant le CHOG pour exiger le retrait du projet Macron des retraites et l’application des Accords de Guyane.