Communiqué de presse de personnels, et de syndicats de l’education.

GREVE RECONDUCTIBLE
jeudi 1er février 2018
par  Sud Éducation Guyane

Depuis le début de l’année scolaire, les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels se sont encore fortement dégradées.
Plusieurs établissements, tour à tour, ont dénoncé leurs difficultés (violences, etc.) par des droits de retrait, des débrayages, des grèves...
Les établissements surchargés, les directions débordées, le manque de personnel (Agents d’entretien, professeurs, surveillants, médecins scolaires, Assistantes Sociales, éducateurs, psychologues, etc.), le manque de matériel et de structures (salles de classe, cantines, internats, foyers, ateliers, équipements...) ont entraîné une crise qui s’exprime par des violences nombreuses et ingérables, d’abord contre les élèves puis maintenant sur le personnel.

Cette semaine, 8 établissements dont tous les collèges de Saint-Laurent se sont mis en grève.

Nous, personnels de l’Education Nationale, organisations syndicales et association de parents d’élèves appelons

- à la généralisation de la grève dans tous les établissements scolaires, à la diffusion d’informations aux parents, à l’organisation de rencontres, et à toute initiative amenant à renforcer le mouvement, dès aujourd’hui !
- à une grève massive, le mardi 6 février 2018 !
- à la grève reconductible dès le 7 février 2018 !{{}}

Dans l’immédiat, deux revendications s’imposent par leur urgence :  

 - le renforcement des vies scolaires pour l’encadrement des élèves et pour remplacer la disparition progressive des emplois aidés. Nous demandons une augmentation de 20% des effectifs d’assistants d’éducation et la création de 30 postes de Conseiller principal d’éducation au niveau académique.

 - la construction rapide d’établissements provisoires, en attendant que les infrastructures programmées depuis les Accords de Guyane sortent de terre, pour désengorger les écoles, collèges et lycées existants. 

Nous demandons, non pas des portiques de sécurité ou "trois" vigiles, mais une véritable politique éducative pour les enfants de Guyane :
- l’embauche de personnel qualifié et formé,
- la mise aux normes des infrastructures (gymnase, grilles d’entrée, etc.),
- des transports scolaires gratuits,
- des moyens pour une orientation choisie,
- la construction d’établissements, de cantines, d’internats !

Nous réclamons, toutes et tous ensemble, une éducation ambitieuse pour une société égalitaire, pour lutter contre la précarité, source des violences.

Signataires : des personnels de Saint Laurent, la Coordination des personnels du collège A. Contout, le SNES-FSU, le STEG-UTG, SUD EDUCATION Guyane.
le 1er février 2018


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.