Dénonciations des annonces faites du Président Macron

Communiqué unitaire
samedi 4 novembre 2017
par  Sud Éducation Guyane

La Guyane Insoumise, Alternative Libertaire, le Parti Progressiste Guyanais, le ¨Pôle éducation du Kolektif Pou Lagwiyann Dékolé, la CIMADE, Aides Guyane, la Ligue des droits de l’Homme, SUD Education Guyane, le RESF (Réseau éducation sans frontières), l’Association citoyenne de Macouria, l’Association Tangram, ASTIPA (Lutte pour le droit des étrangers et des peuples autochtones) et l’Association Iñonoli (Association Nature Humaine) dénoncent les annonces faites en Guyane par le Président Macron.

Ces mesures, principalement axées sur l’immigration et l’insécurité font porter aux personnes étrangères la responsabilité des dysfonctionnements de notre territoire. Ceci ne peut que cautionner un discours et des actions qui ont déjà provoqué des dérives extrémistes que nous condamnons fermement.

Ces annonces contredisent les engagements internationaux de la France en matière d’accueil des demandeurs d’asile et viennent par ailleurs s’ajouter à un arsenal répressif déjà appliqué sans succès depuis de nombreuses années et qui crée de la souffrance sans apporter de réponse à l’accueil et l’intégration des personnes étrangères.

S’en prendre aux demandeurs d’asile ou aux familles de Guyane obligées de vivre dans des squats et dans des habitats de fortune ne résoudra en rien le drame social que nous vivons dans notre région.

Au contraire, ces pratiques consistant à désigner les plus faibles comme responsables des conditions de vie précaires sur notre territoire, ne peuvent qu’engendrer encore plus d’inégalités et de tensions inter-communautaires. Elles visent à faire oublier l’inaction de nos politiques face à l’état catastrophique de nos services publics : droit au logement, à la santé, à l’éducation, à la sécurité, à un environnement sain...


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky