Dénonciations des annonces faites du Président Macron

Communiqué unitaire
samedi 4 novembre 2017
par  Sud Éducation Guyane

La Guyane Insoumise, Alternative Libertaire, le Parti Progressiste Guyanais, le ¨Pôle éducation du Kolektif Pou Lagwiyann Dékolé, la CIMADE, Aides Guyane, la Ligue des droits de l’Homme, SUD Education Guyane, le RESF (Réseau éducation sans frontières), l’Association citoyenne de Macouria, l’Association Tangram, ASTIPA (Lutte pour le droit des étrangers et des peuples autochtones) et l’Association Iñonoli (Association Nature Humaine) dénoncent les annonces faites en Guyane par le Président Macron.

Ces mesures, principalement axées sur l’immigration et l’insécurité font porter aux personnes étrangères la responsabilité des dysfonctionnements de notre territoire. Ceci ne peut que cautionner un discours et des actions qui ont déjà provoqué des dérives extrémistes que nous condamnons fermement.

Ces annonces contredisent les engagements internationaux de la France en matière d’accueil des demandeurs d’asile et viennent par ailleurs s’ajouter à un arsenal répressif déjà appliqué sans succès depuis de nombreuses années et qui crée de la souffrance sans apporter de réponse à l’accueil et l’intégration des personnes étrangères.

S’en prendre aux demandeurs d’asile ou aux familles de Guyane obligées de vivre dans des squats et dans des habitats de fortune ne résoudra en rien le drame social que nous vivons dans notre région.

Au contraire, ces pratiques consistant à désigner les plus faibles comme responsables des conditions de vie précaires sur notre territoire, ne peuvent qu’engendrer encore plus d’inégalités et de tensions inter-communautaires. Elles visent à faire oublier l’inaction de nos politiques face à l’état catastrophique de nos services publics : droit au logement, à la santé, à l’éducation, à la sécurité, à un environnement sain...


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.