Communiqué de presse

Le rectorat de Guyane ou comment faire du Medef dans l’Éducation Nationale !

mercredi 8 octobre 2014
par  Sud Éducation Guyane

Plus de 300 personnes n’ont pas été payées par le rectorat de Guyane pour ce premier mois de la rentrée scolaire, suite, officiellement, à un « problème informatique ». A peine croyable !
Mais ce n’est pas la première fois que stagiaires et contractuels se retrouvent plongés dans une précarité extrême par les services du rectorat de Guyane.
Ces personnels, déjà en proie à de sérieuses difficultés financières, ne peuvent, en plus, prétendre à aucune aide puisque, pour certains d’entre eux, le rectorat ne leur a toujours pas délivré leur arrêté d’affectation, ni fait signer leur procès verbaux d’installation.
Face à cette situation ubuesque et dramatique, le rectorat octroie aux personnels stagiaires une aide représentant 80% de leur salaire de septembre payable le 7 octobre. Pour les autres et, notamment les contractuels, il leur faudra attendre jusqu’à fin octobre, si tout va bien, pour percevoir cette
avance, soit deux mois sans salaire.
Une situation qui donnent à beaucoup l’envie de jeter l’éponge tant les conditions d’exercice du travail se sont dégradées (manque de moyens récurrents, non reconnaissance, problèmes hiérarchiques à répétition, infantilisation, etc...)
SUD éducation dénonce encore une fois une situation intolérable qui fragilisent les personnels précaires (contractuels et stagiaires) et exige que le rectorat de Guyane cesse de piétiner ainsi le droit du travail. SUD éducation exprime enfin son soutien et sa solidarité à tous ces foyers touchés par ce qui n’est que la marque de la dégradation du service public d’éducation et une gestion entrepreneuriale de l’éducation nationale, méprisant les personnels et les usagers du services
(élèves, parents…)

SUD éducation exige que le rectorat verse l’intégralité des salaires et octroie des aides exceptionnelles d’urgence à tous ces personnels plongés dans la précarité.
SUD éducation exige la titularisation des personnels précaires de l’éducation nationale, premières victimes de la dégradation systématique de notre service public.


Documents joints

PDF - 46.1 ko

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent