Rentrée 2013

Rencontre avec le recteur

vendredi 27 septembre 2013
par  Sud Éducation Guyane

Salut à toutes et à tous,
Mercredi 18 septembre le Recteur a convié les syndicats de l’académie pour une réunion d’échange sur la rentrée. Avec plusieurs autres syndicats (STEG-UTG, SGEN, FSU) nous avions convenu de nous voir avant afin de nous entendre sur une déclaration commune. Nous avons fait le constat que la méthode du Recteur n’a guère changé. Il nous rencontre, on discute, nous lui faisons part de nos revendications. Il nous dit parfois qu’il est d’accord avec nous sur le fond, qu’il fera le nécessaire. Au final il ne se passe rien. Avec les autres syndicats, nous avons donc convenu de nous en tenir à faire part au Recteur de notre ras le bol de ces discussions sans engagement.

La réunion programmée pour durer une heure trente a commencé par un monologue de quarante-cinq minutes. Le Recteur aurait presque réussi à nous faire croire que cette rentrée avait quelque chose de différentes des précédentes. Tel un manager de chez Mac Do il nous a vendu toutes les nouveautés com’ de la rentrée (ouverture de 2 classes d’enfants de moins de 3 ans, 33 Professeurs des écoles en surnuméraire, la mise en place de classe de proximité, la création du projet "Ma Guyane c’est bien" qui bénéficiera d’une émission de 1 minute 30 sur Guyane première à une heure de grande écoute, la mise en place du dispositif Emploi Avenir Professeur...). Sur un fond de rhétorique libérale on nous a invités à participer pêle-mêle au grand chantier de la refondation de l’école, à l’élaboration du nouveau projet académique, à bénir les sacro-saints nouveaux rythmes, à faire la ola devant les créations de postes qui ne couvre même pas l’augmentation de la population scolaire…

Comme convenu les organisations syndicales ont fait remarquer au recteur que cette discussion n’avait rien à voir avec le dialogue social. Que nous avons été convié à gentiment écouter la bonne parole du staf rectoral et que quoi que nous dirions cela irait directement se perdre dans nos souvenirs respectifs car aucun compte rendu et encore moins d’engagement ne sortiraient de cette énième réunion.

A SUD Éducation nous avons fait le tour de toutes les promesses qui n’ont pas été tenue l’année dernière. Le recteur n’a même pas été capable de faire en sorte que la législation en matière de santé et de sécurité au travail soit respectée (mise en place du Registre Santé Sécurité au Travail, droit à la visite médicale...).
Nous avons aussi rappelé que lors du dernier Conseil de l’Éducation National le recteur s’était engagé à mettre en place le groupe de suivit académique des nouveaux rythmes scolaires. Depuis nous n’avions eu aucune nouvelle. Dans un premier temps le recteur nous a dit que cela allait être fait sous peu. Mais après avoir fait remarqué qu’il s’agissait encore de promesse non tenue Mme ASSARD a finalement lâché que celui-ci s’était déjà réuni en juillet. Étonnées de ne pas avoir été convié les organisations syndicales ont donc demandé qui était présent à cette réunion. C’est ainsi que nous avons appris que seulement un seul syndicat y était représenté. Constatant que le rectorat choisit ses interlocuteurs nous avons décidé de quitter la salle pendant que le secrétaire général essayait de nous expliquer qu’il ne s’y retrouvait plus dans les histoires de représentativité syndicale et qu’il ne savait plus quand il devait inviter qui…

Dans tous les cas il est clair pour nous que nous ne nous contenterons pas de rencontres avec le recteur qui n’ont aucune autre finalité que de donner l’illusion d’un dialogue sociale. Cela d’autant moins que nous ne sommes pas sortis du régime de l’austérité. Pas question pour nous de nous prêter à la gestion de la misère.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent