Changer les rythmes, pourquoi pas… dégrader nos conditions de travail, sûrement PAS

vendredi 18 janvier 2013
par  Sud Éducation Guyane

La réforme des Rythmes scolaires fait son chemin… et les enseignants découvrent leur futur emploi du temps !

Réorganisation de la journée et de la semaine.

La semaine comprendra au moins neuf demi-journées. Une journée entière ne devra pas comprendre plus de 5h30 d’enseignement, une demi-journée pas plus de 3h30. La semaine comprendra 24h d’enseignement (pour les élèves et les enseignants). Les élèves devront nécessairement quitter la classe à 16h30.

Activités Pédagogiques Complémentaires (APC).

L’aide personnalisée est supprimée et remplacée par des Activités Pédagogiques Complémentaires. Cela représentera 4h hebdomadaires d’APC (1h à la charge des enseignants, 3h à la charge des mairies, avec le concours des enseignants).
Tout cela se fera dans le cadre d’un Projet Éducatif Territorial, indispensable pour l’octroi de subventions aux Communes. Ainsi une partie de nos heures de travail, pourrait être déterminée par les municipalités.

Nos futures obligations de service.

Le projet de décret prévoit que le volume horaire des 108h en plus des 24h d’enseignement en classe entière est maintenu.
Sur les 108h, 36h seront consacrées à l’APC. 24h sont dégagées pour du temps de concertation supplémentaire consacrées à l’organisation de l’APC. Le reste ne change pas (24h de concertations, 18h d’animation et formation pédagogique, 6h de conseil d’école).

Une refondation hors sol

Tout cela ne répond ni à la question des rythmes scolaires ni aux préoccupations des enseignants.
Alléger la journée pour allonger la semaine, c’est se moquer des élèves et des enseignants. Le ministère ne répond pas à nos revendications. Nous voulons des programmes innovants, un retour de la formation initiale et continue, le rétablissement des postes supprimés, la suppression de l’AP, des effectifs permettant de faire progresser tout le monde, des RASED et des remplaçants en nombre suffisant, un allègement de la bureaucratie et par dessus tout, du respect !

S’informer, échanger, débattre…

Nous vous invitons à participer nombreux et nombreuse à la réunion d’information et de débat organisé par SUD Éducation Guyane.

Rendez-vous à la médiathèque à Kourou mercredi 23 janvier à 18h00

Rendez-vous au local de SUD Éducation Guyane à Cayenne mercredi 23 janvier à 18h00



Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)