Changer les rythmes, pourquoi pas… dégrader nos conditions de travail, sûrement PAS

vendredi 18 janvier 2013
par  Sud Éducation Guyane

La réforme des Rythmes scolaires fait son chemin… et les enseignants découvrent leur futur emploi du temps !

Réorganisation de la journée et de la semaine.

La semaine comprendra au moins neuf demi-journées. Une journée entière ne devra pas comprendre plus de 5h30 d’enseignement, une demi-journée pas plus de 3h30. La semaine comprendra 24h d’enseignement (pour les élèves et les enseignants). Les élèves devront nécessairement quitter la classe à 16h30.

Activités Pédagogiques Complémentaires (APC).

L’aide personnalisée est supprimée et remplacée par des Activités Pédagogiques Complémentaires. Cela représentera 4h hebdomadaires d’APC (1h à la charge des enseignants, 3h à la charge des mairies, avec le concours des enseignants).
Tout cela se fera dans le cadre d’un Projet Éducatif Territorial, indispensable pour l’octroi de subventions aux Communes. Ainsi une partie de nos heures de travail, pourrait être déterminée par les municipalités.

Nos futures obligations de service.

Le projet de décret prévoit que le volume horaire des 108h en plus des 24h d’enseignement en classe entière est maintenu.
Sur les 108h, 36h seront consacrées à l’APC. 24h sont dégagées pour du temps de concertation supplémentaire consacrées à l’organisation de l’APC. Le reste ne change pas (24h de concertations, 18h d’animation et formation pédagogique, 6h de conseil d’école).

Une refondation hors sol

Tout cela ne répond ni à la question des rythmes scolaires ni aux préoccupations des enseignants.
Alléger la journée pour allonger la semaine, c’est se moquer des élèves et des enseignants. Le ministère ne répond pas à nos revendications. Nous voulons des programmes innovants, un retour de la formation initiale et continue, le rétablissement des postes supprimés, la suppression de l’AP, des effectifs permettant de faire progresser tout le monde, des RASED et des remplaçants en nombre suffisant, un allègement de la bureaucratie et par dessus tout, du respect !

S’informer, échanger, débattre…

Nous vous invitons à participer nombreux et nombreuse à la réunion d’information et de débat organisé par SUD Éducation Guyane.

Rendez-vous à la médiathèque à Kourou mercredi 23 janvier à 18h00

Rendez-vous au local de SUD Éducation Guyane à Cayenne mercredi 23 janvier à 18h00



Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

GREVE - LGT - LP - Lycée agricole - 24 JANVIER 2019

lundi 14 janvier

A l’appel de :
UNL et FIDL
CGT Éduc’action et CGT AGRI
SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP de la FSU
SUD Éducation
SNCL et SIES de la FAEN

La trêve des confiseurs, c’est terminé : 3 et 4 janvier

dimanche 30 décembre 2018

Adhérent-e-s, sympathisant-e-s,

Pour celles et ceux qui souhaitent récupérer du matériel syndical pour leur salle des professeur-e-s ou maître-sse-s, SUD éducation Guyane tiendra une permanence les 3 et 4 janvier de 9h00 à 12h00 : affiches, 4 pages (lycée professionnel, 1er degré, stagiaires, précaires, LGT, etc.), tracts locaux, communiqués fédéraux, journaux SOLIDAIRES, guides syndicaux, etc.

JOYEUSES LUTTES...

Le 12 novembre 2018 : toutes et tous engagé-e-s pour une école de qualité en Guyane !

mercredi 7 novembre 2018

Toutes et tous en grève le 12 novembre 2018 !

SGEN-CFDT
SNETAA-FO
SUD éducation
UNSA éducation
FSU

A Cayenne, 8h00 devant le rectorat de Guyane
A Saint Laurent du Maroni, 8h00 devant l’inspection académique

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - GUYANE - 9 OCTOBRE

lundi 24 septembre 2018

A l’appel de :
FSU
SNETAA-FO
SUD éducation

Rassemblement :
Cayenne 9h00 Préfecture
Kourou 9h00 Mairie
Saint-Laurent 9h00 Sous-préfecture

LYCEE PRO - GUYANE - GREVE et RASSEMBLEMENT LE 27 SEPTEMBRE

mercredi 19 septembre 2018

Appel à la grève en Guyane et à un rassemblement devant la Préfecture à 9h00

SNUEP-FSU
SNEP-FSU
SUD éducation Guyane
STEG-UTG

- Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP