Changer les rythmes, pourquoi pas… dégrader nos conditions de travail, sûrement PAS

vendredi 18 janvier 2013
par  Sud Éducation Guyane

La réforme des Rythmes scolaires fait son chemin… et les enseignants découvrent leur futur emploi du temps !

Réorganisation de la journée et de la semaine.

La semaine comprendra au moins neuf demi-journées. Une journée entière ne devra pas comprendre plus de 5h30 d’enseignement, une demi-journée pas plus de 3h30. La semaine comprendra 24h d’enseignement (pour les élèves et les enseignants). Les élèves devront nécessairement quitter la classe à 16h30.

Activités Pédagogiques Complémentaires (APC).

L’aide personnalisée est supprimée et remplacée par des Activités Pédagogiques Complémentaires. Cela représentera 4h hebdomadaires d’APC (1h à la charge des enseignants, 3h à la charge des mairies, avec le concours des enseignants).
Tout cela se fera dans le cadre d’un Projet Éducatif Territorial, indispensable pour l’octroi de subventions aux Communes. Ainsi une partie de nos heures de travail, pourrait être déterminée par les municipalités.

Nos futures obligations de service.

Le projet de décret prévoit que le volume horaire des 108h en plus des 24h d’enseignement en classe entière est maintenu.
Sur les 108h, 36h seront consacrées à l’APC. 24h sont dégagées pour du temps de concertation supplémentaire consacrées à l’organisation de l’APC. Le reste ne change pas (24h de concertations, 18h d’animation et formation pédagogique, 6h de conseil d’école).

Une refondation hors sol

Tout cela ne répond ni à la question des rythmes scolaires ni aux préoccupations des enseignants.
Alléger la journée pour allonger la semaine, c’est se moquer des élèves et des enseignants. Le ministère ne répond pas à nos revendications. Nous voulons des programmes innovants, un retour de la formation initiale et continue, le rétablissement des postes supprimés, la suppression de l’AP, des effectifs permettant de faire progresser tout le monde, des RASED et des remplaçants en nombre suffisant, un allègement de la bureaucratie et par dessus tout, du respect !

S’informer, échanger, débattre…

Nous vous invitons à participer nombreux et nombreuse à la réunion d’information et de débat organisé par SUD Éducation Guyane.

Rendez-vous à la médiathèque à Kourou mercredi 23 janvier à 18h00

Rendez-vous au local de SUD Éducation Guyane à Cayenne mercredi 23 janvier à 18h00



Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent