Double vacation : STOP aux bidouillages colonialistes

Situation tragique des enfants non scolarisés en Guyane et à Mayotte !
mardi 11 décembre 2012
par  Sud Éducation Guyane

La Fédération des syndicats SUD Éducation exige du ministère de l’éducation nationale et des collectivités locales de Guyane et de Mayotte que toutes les dispositions soient prises pour enfin résoudre le problème de la non scolarisation en Guyane et à Mayotte.
La non scolarisation est une véritable atteinte à la convention internationale des droits de l’enfance.

La France peut-elle encore longtemps s’asseoir sur sa signature quand il s’agit des territoires éloignés ?

Face à l’urgence, une seule solution : construire des établissements scolaires et arrêter définitivement de bourrer les classes !
Quand dans l’hexagone la forte croissance démographique du baby-boom et l’allongement de la scolarisation ont provoqué "l’explosion scolaire" à la fin des années soixante, l’état a été capable, entre 1965 et 1975, de construire 2 500 établissements scolaires (soit un par jour ouvrable).

Si SUD Éducation se réjouit de la marche arrière du recteur de l’académie de Guyane sur la question de l’expérimentation de la double vacation nous ne pouvons que dénoncer que ce scandaleux procédé soit toujours en vigueur à Mayotte.
Dans le premier degré, le dispositif de double vacation consiste à accueillir deux classes distinctes dans une même salle, une le matin et l’autre l’après-midi...

Dans le second degré, l’administration joue sur l’élargissement des heures d’ouverture des établissements. Dans les collèges, les cours débutent donc à 7h00 et se terminent à 18h00. Cette organisation permet d’entasser 1000 élèves et parfois plus dans des collèges prévus pour en accueillir 600.

Très loin des prendre en considération les rythmes biologiques de l’enfant et les conditions de travail des personnels ces dispositions entraînent au contraire de graves dysfonctionnements et dégradent considérablement les conditions d’accueil. Là encore les objectifs comptables sont au centre des considérations, à des années lumière des intérêts des élèves et des personnels.

C’est au nom de l’égalité républicaine que nous exigeons la scolarisation de tous les enfants vivant sur les territoires français.

Pour atteindre cet objectif, la Fédération des syndicats SUD Éducation revendique :

- que l’on mette un terme à la double vacation à Mayotte.
- la mise place d’un plan d’urgence visant à programmer des constructions scolaires à la hauteur des besoins et à taille humaine dans les territoires et départements ultra-marins.


En Guyane, selon l’INSEE, ce sont environ 2 800 enfants de 6 à 16 ans n’étaient pas scolarisés en 2007.
Depuis, le Collectif pour la scolarisation- dont fait partie SUD Education- a saisi la HALDE à deux reprises à ce sujet.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.