Communiqué de presse

Un accident imprévisible ?

dimanche 18 novembre 2012
par  Sud Éducation Guyane

Jeudi 15 novembre une élève de l’école Solange Patient de Kourou s’est retrouvée avec un clou rouillé planté dans le pied alors qu’elle jouait dans la cour. Cet évènement n’a malheureusement rien de fortuit. Pour SUD Éducation il était même prévisible.

Cela fait plusieurs années que cette école est malmenée. Les travaux d’agrandissement et de rénovation en sont maintenant à leur troisième année. Et avant ceux-ci ce sont les rajouts de classes en bungalows qui avaient provoqué à la fois une forte augmentation des effectifs et une diminution significative de l’espace pour les élèves.

Communiqué de Presse Clou Solange Patient

A de nombreuse reprise L’équipe enseignante a alerté la mairie et la hiérarchie sur ces conditions de travail indignes. Une grève avait eu lieu peu après la rentrée de 2010. L’année dernière, deux enseignants excédés par l’absence de réaction de l’Inspection ont été jusqu’à adresser à l’inspecteur une enveloppe remplie des bouts de verre brisés qu’ils avaient pu ramasser dans la cour des élèves de la maternelle.
Au lieu de soutenir les enseignants en intervenant auprès de la Mairie pour faire respecter la sécurité. La seule réponse de la hiérarchie fut d’exiger des enseignants qu’ils se taisent.

La situation de l’école Solange Patient n’a malheureusement rien d’exceptionnelle. SUD Education Guyane a interpellé le recteur à plusieurs reprises sur la sécurité des écoles et des établissements de l’académie. Mais le rectorat semble peu se soucier de ces questions de sécurité puisque la grande majorité des écoles ne respectent pas la réglementation en la matière.

SUD Éducation Guyane souhaite rappeler que la hiérarchie n’a pas pour unique mission de mener les équipes enseignantes à la baguette. En tant que chefs de service, les inspecteurs sont responsables de la santé et de la sécurité des enseignants et des élèves. Faudra t-il attendre un accident plus grave encore pour que les questions de santé et de sécurité soient enfin prises en considération ? Ou devrons-nous attendre que des parents d’élèves traduisent un inspecteur devant le tribunal administratif ?

SUD Éducation Guyane continuera à se battre pour qu’un plan d’urgence pour l’éducation en Guyane voit le jour. Un plan qui permettra de scolariser tous les enfants de Guyane dans des établissements et des écoles à taille humaine et respectant les normes de sécurité.

Cayenne, le 18 novembre 2012.


Information pratique :
La réglementation exige que tous les établissements scolaires possèdent un registre Santé et Sécurité au Travail (Anciennement appelé Cahier Hygiène et sécurité). Ce registre doit permettre à tout personnel ou usager de l’établissement (les parents d’élèves doivent donc y avoir accès) de signaler une situation qu’il considère comme anormale ou susceptible de porter atteinte à la santé des personnes.

Utiliser ce registre doit permettre la mise en œuvre de mesures de prévention et SUD Éducation appelle l’ensemble des membres de la communauté éducative à s’en servir.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky