Employé-e-s, puis licencié-e-s ? Pas question !

Sud éducation revendique la titularisation de tous les stagiaires !

Communiqué de la fédération SUD Éducation
lundi 4 avril 2011
par  Sud Éducation Guyane

Depuis la rentrée 2010 les professeur-e-s et CPE stagiaires ont été amené-e-s à enseigner avec une formation réduite à la portion congrue et souvent dans des conditions difficiles. Alors que ces enseignant-e-s ont dû exercer un métier exigeant sans bénéficier d’une formation digne de ce nom, on prétendrait aujourd’hui faire le tri entre les « bons et les mauvais » ?

Pourtant l’Éducation Nationale les a employé-e-s à deux tiers de temps de service, voire à temps complet dans certaines académies. Ainsi, au même titre que les contractuel-le-s et vacataires que l’État- patron emploie régulièrement pour pallier les suppressions de postes, l’Éducation Nationale a, de facto, reconnu leur valeur professionnelle. Licencier certain-e-s d’entre eux, en fin d’année, sous prétexte d’insuffisance professionnelle serait faire preuve d’un cynisme inacceptable.

Ce serait d’autant plus inacceptable que ces stagiaires, qui représentent une main d’oeuvre à moindre coût pendant une année scolaire et sont corvéables et licenciables à merci, risquent de représenter une nouvelle forme d’emploi précaire afin de faire disparaître totalement, à terme, les emplois statutaires.

Sud éducation revendique

– la titularisation de tous les stagiaires employé-es cette année

– une véritable formation pour les futur-e-s lauréat-e-s des concours

– le retour au tiers temps de service pour les futur-e-s stagiaires

– l’arrêt des suppression de postes et le rétablissement de tous les postes supprimés depuis 2007


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)