Employé-e-s, puis licencié-e-s ? Pas question !

Sud éducation revendique la titularisation de tous les stagiaires !

Communiqué de la fédération SUD Éducation
lundi 4 avril 2011
par  Sud Éducation Guyane

Depuis la rentrée 2010 les professeur-e-s et CPE stagiaires ont été amené-e-s à enseigner avec une formation réduite à la portion congrue et souvent dans des conditions difficiles. Alors que ces enseignant-e-s ont dû exercer un métier exigeant sans bénéficier d’une formation digne de ce nom, on prétendrait aujourd’hui faire le tri entre les « bons et les mauvais » ?

Pourtant l’Éducation Nationale les a employé-e-s à deux tiers de temps de service, voire à temps complet dans certaines académies. Ainsi, au même titre que les contractuel-le-s et vacataires que l’État- patron emploie régulièrement pour pallier les suppressions de postes, l’Éducation Nationale a, de facto, reconnu leur valeur professionnelle. Licencier certain-e-s d’entre eux, en fin d’année, sous prétexte d’insuffisance professionnelle serait faire preuve d’un cynisme inacceptable.

Ce serait d’autant plus inacceptable que ces stagiaires, qui représentent une main d’oeuvre à moindre coût pendant une année scolaire et sont corvéables et licenciables à merci, risquent de représenter une nouvelle forme d’emploi précaire afin de faire disparaître totalement, à terme, les emplois statutaires.

Sud éducation revendique

– la titularisation de tous les stagiaires employé-es cette année

– une véritable formation pour les futur-e-s lauréat-e-s des concours

– le retour au tiers temps de service pour les futur-e-s stagiaires

– l’arrêt des suppression de postes et le rétablissement de tous les postes supprimés depuis 2007


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky