Non au licenciement de Christian Marion !

mercredi 29 septembre 2010
par  Sud Éducation Guyane

Notre collègue Christian Marion, professeur de Lycée Professionnel dans l’académie de Toulouse et syndicaliste à Sud Éducation, subissait depuis plusieurs années l’acharnement de la même inspectrice. Comme on ne pouvait reprocher aucune faute à ce professeur, l’administration a monté contre lui un dossier pour insuffisance professionnelle, négligeant le fait que nombre de ses collègues et plusieurs chefs d’établissement aient produit des témoignages en sa faveur.

En juillet 2010, une CAPA disciplinaire s’est prononcée : neuf voix de l’administration pour l’exclusion de Christian Marion, et neuf voix contre, celles des enseignants. Le Recteur refusant de statuer, la décision, dès lors, incombait au ministre lui-même.

Christian Marion a fait la rentrée le 1er septembre, dans l’attente de la décision du ministère. Aujourd’hui, lundi 20 septembre, il vient de recevoir une lettre de licenciement datée du 17 et prenant effet dès réception. Cette sanction consacre le triomphe du harcèlement, de l’arbitraire et du déni de justice. Elle crée un précédent qui pourra être utilisée contre de nombreux collègues.

Aujourd’hui, Christian est licencié, il est privé du jour au lendemain de tout revenu. Les conditions de son licenciement le privent de toute indemnité. De plus, n’ayant pas 15 ans d’ancienneté, il ne peut prétendre à faire valoir ses droits à la retraite.

Pour protester contre une telle injustice et exiger la réintégration de Christian Marion dans l’Éducation nationale, la Fédération SUD Éducation :
- va déposer un référé au Tribunal Administratif ;
- et appelle tous les collègues à signer la pétition.

Nous refusons cette sanction injuste et exigeons la réintégration de Christian Marion

Signez et faites signer la pétition !


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent