Communiqué de l’Union Syndicale SOLIDAIRES

La mobilisation s’amplifie, passons un cran de plus !

vendredi 24 septembre 2010
par  Sud Éducation Guyane

Plus de 3 millions de manifestants, la mobilisation touche de nouveaux
secteurs, notamment dans le privé, le projet de loi sur les retraites doit
être retiré. Les manifestations confirment les sondages : une majorité des
salariés du privé et du public, des jeunes, des chômeurs et des retraités,
rejettent le cœur même de la réforme de Sarkozy et ne sont pas dupes de ses
aménagements à la marge.

L’intoxication gouvernementale sur l’inéluctabilité du report à 62 ans de
l’âge légal du droit au départ et à 67 ans pour une retraite sans décote ne
fonctionne plus. L’aggravation des injustices et des inégalités engendrées
par leur contre-réforme et le choix de faire supporter l’essentiel du
financement par les salariés ne passent plus.

Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, l’idée qu’il existe des
alternatives crédibles grandit de jour en jour notamment celles appuyées sur
une nouvelle répartition des richesses pour maintenir et améliorer le
système de retraites par répartition.

Pour imposer d’autres choix à ce gouvernement et au MEDEF, l’Union syndicale
Solidaires appelle tous les salariés et salariées, chômeurs, jeunes,
retraités, à mettre toutes leurs forces dans la bataille, à débattre partout
de la nécessité d’un mouvement de grève prolongé.

L’intersyndicale se réunit ce vendredi 24 septembre pour décider de
nouvelles mobilisations. Pour l’Union syndicale Solidaires le prochain
rendez-vous doit avoir lieu avant les débats parlementaires au Sénat. La
proposition de manifestations partout le week-end permettrait à toute la
population de montrer son rejet du projet de loi.

C’est maintenant qu’il faut frapper fort pour inscrire une nouvelle page de
conquêtes sociales.

Paris, le 23 septembre 2010

Manif du 23 à Cayenne {JPEG} Manif du 23 à St Laurent {JPEG}
Manif du 23 à Cayenne {JPEG} Manif du 23 à St Laurent {JPEG}

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.