Grève du 24 novembre

AVIS D’ALERTE ROUGE

jeudi 19 novembre 2009
par  Sud Éducation Guyane

Les prévisions de budget 2010 laissent paraître un état d’asphyxie pour l’Éducation Nationale : plus de 10000 postes supprimés, qui s’ajoutent aux 30 000 déjà disparus ces deux dernières années ! Le gouvernement poursuit sa politique de casse généralisée des services publics en démolissant l’éducation, la poste et la justice.

Tout laisse présager une catastrophe pour l’Éducation Nationale : la suppression de 16 000 emplois est programmée pour la rentrée 2010 (s’ajoutant aux 45 000 déjà supprimés depuis 2003) alors que le nombre d’élèves augmente dans le 1er degré comme dans le 2nd degré !

Non ! Nous ne sommes pas en grève pour nos salaires... ni pour aller à la plage !!! En revanche, il est urgent de réagir à la politique actuelle :

-  Non aux suppressions de postes et au recours aux heures supplémentaires,
-  Non aux classes surchargées,
-  Non à la dégradation systématique des conditions de travail pour les élèves et les enseignants,
-  Non au recours galopant à des personnels précaires qui ne sont ni formés ni stables dans les équipes,
-  Non à la suppression des RASED et au manque de personnels remplaçants dans les écoles.

Oui à l’école de qualité pour tou-te-s

-  Pour des recrutements massifs aux concours et un plan de titularisation pour les précaires,
-  Pour le respect de nos statuts et une véritable réforme de la formation des enseignants,
-  Pour l’amélioration des conditions de travail et d’étude des élèves.

En conséquence, Sud Éducation appelle les personnels :

- à faire grève massivement le mardi 24 novembre,

- à se réunir pour une Assemblée Générale à 10H00 place de la préfecture à Cayenne ou à 10H00 place du marché à St Laurent du Maroni.

Nous savons tous qu’une journée de grève ne suffit pas. Ces journées de grève « rituelles » tous les deux mois sont insuffisantes pour contraindre le gouvernement à une autre politique...
Ne nous contentons pas de faire grève, décidons ensemble d’organiser la suite du mouvement après la manifestation.


Pour les collègues du premier degré : la déclaration d’intention de grève, obligatoire depuis la mise en place du service minimum d’accueil, fait que les PE et Instits doivent informer l’IEN au moins 48 heures avant la grève. Ce délai doit obligatoirement compter un jour ouvré.
Pour faire grève le mardi 24 il faut donc que les collègues déposent au plus tard leur déclaration dimanche 22. Le plus sûr étant de la déposer vendredi 20.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le 12 novembre 2018 : toutes et tous engagé-e-s pour une école de qualité en Guyane !

mercredi 7 novembre

Toutes et tous en grève le 12 novembre 2018 !

SGEN-CFDT
SNETAA-FO
SUD éducation
UNSA éducation
FSU

A Cayenne, 8h00 devant le rectorat de Guyane
A Saint Laurent du Maroni, 8h00 devant l’inspection académique

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - GUYANE - 9 OCTOBRE

lundi 24 septembre

A l’appel de :
FSU
SNETAA-FO
SUD éducation

Rassemblement :
Cayenne 9h00 Préfecture
Kourou 9h00 Mairie
Saint-Laurent 9h00 Sous-préfecture

LYCEE PRO - GUYANE - GREVE et RASSEMBLEMENT LE 27 SEPTEMBRE

mercredi 19 septembre

Appel à la grève en Guyane et à un rassemblement devant la Préfecture à 9h00

SNUEP-FSU
SNEP-FSU
SUD éducation Guyane
STEG-UTG

- Derrière la communication, une nouvelle attaque contre le LP

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.