Le 26 mai : enterrement de la lutte en attendant la rentrée ?

Pour l’unité dans l’action, pas dans l’inaction !

lundi 25 mai 2009
par  Sud Éducation Guyane

Le secteur bancaire est en crise de sa propre responsabilité. Qu’ont fait le gouvernement et le patronat : ils ont renfloué ses caisses. Pour cela il y avait beaucoup d’argent ! Alors de quelle crise nous parle-t-on, à nous, enseignants, domiens, précaires, parents d’élèves, etc. ?

- Celle qui attaque le droit du travail sous prétexte de solidarité entre pauvres. Mais, les banquiers partagent-ils leur parachute doré ?
- Celle qui leur permet de supprimer des emplois et de réduire les coûts en employant des milliers de précaires sans perspective de titularisation. Mais les banquiers continuent à mettre leurs enfants dans des écoles qu’aucun d’entre nous ne peut se payer.

Nous avons fait grève le 29 janvier. Nous avons fait grève le 19 mars. Dans différents secteurs, des luttes se sont organisées : Continental, Caterpilar, Éducation Nationale, EDF, Universités, secteur hospitalier, le LKP en Guadeloupe, le MKL en Guyane…

Il était du devoir des organisations syndicales de renforcer ces luttes et de contribuer à leur convergence pour chercher à aller vers la grève générale. Or, l’intersyndicale nationale n’a pas été à la hauteur de cet enjeu.

Après le 19 mars, on attendait autre chose qu’un appel au premier mai !
Après le premier mai, que nous propose-t-on ? Une nouvelle journée d’« action » sans appel clair à la grève, sans perspective ! Gouvernement et patronat se moquent de ces grèves d’un jour dispersées et encore plus de ces prétendues journées d’action inoffensives.

Nous devons avancer des revendications précises : JUSTICE SOCIALE, DE DROIT DU TRAVAIL, DE LIBERTÉ SYNDICALE, DE RÉTABLISSEMENT DES SERVICES PUBLICS, plutôt que des appels à la relance de la consommation et de l’économie qui ne serviront qu’à enrichir... les banques au final !

Nous ne nous faisons aucune illusion sur la portée de ce nouvel appel de 24 heures. Pour cette raison, Sud éducation Guyane n’appelle pas à la grève ce jour là.

Parce que seule la grève générale fera plier ce gouvernement ! N’enterrons pas la lutte, construisons-la !


Pour que ceux qui le veulent puissent faire grève ce mardi 26 mai nous avons tout de même déposé un préavis de grève pour qu’ils soient couverts.


Documents joints

Tract 26 mai 2009

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky