Grève unitaire dans l’éducation

TouTEs en grève le 20 novembre !

jeudi 13 novembre 2008
par  Sud Éducation Guyane

Le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, SNUipp-FSU, le STEG-UTG et SUD-Education appellent les enseignants de Guyane à faire grève massivement le jeudi 20 novembre pour que cessent les attaques incessantes contre le service public d’éducation et pour demander le respect des engagements pris :

- dans le projet académique 2005/2009 : école de la réussite, de l’égalité, de la qualité, de l’équité…, résorption de la précarité, de la non scolarisation…
- par le recteur dans le cadre de la signature du protocole d’accord sur la revalorisation des salaires des contractuels,
- par le secrétaire d’état à l’outre-mer lors de sa venue en Guyane en juin 2008,
- par le gouvernement pour une politique favorisant la réussite de tous les élèves, l’égalité des chances, la scolarisation des élèves en situation de handicap, le droit à l’éducation pour tous.

Les organisations signataires appellent en outre les enseignants à manifester pour le respect :

- des personnels non titulaires : affectations, salaires, contrats,
- du travail effectué par les enseignants de maternelle, les RASED, les
personnels d’orientation et de vie scolaire…
- des partenaires sociaux, des commissions paritaires et des droits syndicaux, au premier rang desquels le droit de grève, par l’abrogation de la loi sur le service minimum d’accueil,
- des spécificités de la Guyane par l’octroi de moyens à la hauteur des défis à relever.

Elles appellent enfin tous les acteurs de l’éducation en Guyane à se joindre à notre mouvement :

- les parents d’élèves en manifestant avec nous leur refus de la politique Sarkozy/Darcos conduisant à la casse du service public d’éducation,
- les maires des communes de Guyane en refusant de mettre en place le service minimum d’accueil dans les écoles, mesure visant limiter de façon inacceptable le droit de grève et dont le financement constitue un véritable détournement de fonds,
- les organisations syndicales des employés municipaux intervenant dans les écoles en engageant leurs adhérents et sympathisants à refuser de participer à l’accueil des élèves le jour de la grève et à manifester avec nous,
- les députées et sénateurs de Guyane à relayer notre refus des restrictions budgétaires concernant l’éducation en votant contre le projet de budget 2009 présenté par le gouvernement.

Rendez-vous à 8h30 devant l’IUFM pour un défilé unitaire en direction de la préfecture

Afin de faire échec au SMA, l’intersyndicale appelle tous les enseignants, même ceux qui n’ont pas l’intention de gréver, à envoyer leur déclaration d’intention. Celle-ci ne les engage en rien à participer effectivement au mouvement. Utiliser le modèle revendicatif proposé par l’intersyndicale.


Télécharger le tract de SUD Éducation Guyane

Lire l’appel de la Fédération des syndicats SUD éducation


La section des écoles du syndicat UTG de la mairie de Cayenne soutient notre mouvement et s’oppose à la mise en place du service minimum d’accueil en appelant les ATSEM et agents techniques à refuser de prendre en charge des groupes d’élèves le jour de la grève. Des contacts seront pris pour étendre ce mouvement de protestation aux autres municipalités de Guyane.

La fédération des syndicats SUD Collectivités Territoriales a déposé un préavis de grève pour le 20 novembre afin de couvrir les personnels de mairie qui voudraient faire grève ce jour là.


Documents joints

Tract Sud Educ pour le 20 nov 2008
Modèle de déclaration préalable de l'intersyndicale
Préavis de SUD CT pour le 20 nov.

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent