Les menaces sur l’école maternelle et les RASED se précisent

mercredi 17 septembre 2008
par  Sud Éducation Guyane

La section de petits et les RASED sont les grands oubliés de la réforme de l’école primaire. Ils ont du souci à se faire Les propos tenus et les silences assourdissants à leur sujet n’augurent rien de bon.

Alors que peu d’enfants de deux ans (et même deux ans et demi) sont effectivement à l’école, le ministre s’attaque directement à la petite section et à l’école maternelle qualifiée de « préélémentaire ». Décrite comme « variable d’ajustement pour empêcher des fermetures de classe », Darcos mène une attaque en règle contre la petite section. Ses enseignants y consacreraient l’essentiel de leur temps à surveiller la sieste des enfants et à changer les couches, ce qui ne nécessiterait pas un bac+5.
Voilà, c’est dit ! A quoi bon d’après lui former des personnels (ça coûte cher à la « nation » !) pour effectuer ces tâches.
Voilà un ministre qui n’a pas mis les pieds dans une école maternelle depuis longtemps. En tout cas, pour les professeurs des écoles, fini la petite section : ce sera le CM2 (là, notre « coût de formation » se justifie !). La déclaration de Darcos sur le site de rue89

Quant aux 2 heures de soutien elles n’ont comme objectif que de… « supprimer les réseaux d’aide (les RASED) et pas de lutter contre l’échec scolaire ! » C’est dit … par Luc Ferry.
D’ailleurs, dans le livret mis à disposition des familles aucun mot n’est écrit sur les RASED.
Nous dénonçons à Sud éducation les propos méprisants du ministre sur les enseignants du premier degré faisant table rase d’années de travail pédagogique menées dans les écoles maternelles et les réseaux d’aide. La scolarisation à partir de trois ans permet à une même classe d’âge de bénéficier du service public national d’éducation.
Le suivi individualisé opéré par des personnels spécialisés garantit une prise en charge efficace des difficultés de TOUS les enfants. Nous demandons au ministre de se prononcer clairement sur l’avenir des RASED. Nous exigeons la fin des menaces sur les réseaux d’aide, l’arrêt des suppressions déguisées (ou non) de postes spécialisés, et des créations de postes (rééducateurs pédagogiques, psychologues…) pour toutes les écoles.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)