Communiqué

Politique de sanctions contre les chômeurs : la déraison du gouvernement Fillon

mardi 6 mai 2008
par  Sud Éducation Guyane

L’offensive anti-sociale du gouvernement continue, c’est maintenant les droits des chômeurs qui sont visés. Dans le droit-fil des politiques suivies par les gouvernements de gauche comme de droite depuis une quinzaine d’années, le gouvernement Sarkozy-Fillon durcit les conditions d’indemnisation chômage, accélère la dégradation de la norme d’emploi, et introduit un « dumping social » au sein du salariat en tirant vers le bas les conditions d’embauche et de salaires.

La définition d’offres « raisonnables » d’emploi préconisée par le gouvernement vise à imposer aux chômeurs l’acceptation d’emplois avec une baisse de salaire de 5 % à 20% , en fonction de la durée du chômage, des emplois précaires ou en intérim aussi bien que des CDI, des conditions de trajets pénibles.

Le discours populiste sur les « faux chômeurs » qui « abusent » du système cherche à alimenter la division du salariat en travestissant la réalité :
- 50,4 % des demandeurs d’emploi sont exclus de l’assurance - chômage ;
- Trois chômeurs sur dix ne touchent rien, pas même le RMI ;
- La moitié des chômeurs indemnisés perçoit une allocation inférieure ou égale à 924 euros par mois ;
- La majorité des offres d’emploi sont des CDD de moins d’un mois.

Les véritables responsables du chômage ce sont les entreprises qui licencient et précarisent et non les salariés jetables et corvéables qui une fois au chômage sont les seuls en droit de décider de leurs choix professionnels et d’exiger des indemnités décentes pour lesquelles ils ont cotisé toute leur vie.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)