Communiqué

Politique de sanctions contre les chômeurs : la déraison du gouvernement Fillon

mardi 6 mai 2008
par  Sud Éducation Guyane

L’offensive anti-sociale du gouvernement continue, c’est maintenant les droits des chômeurs qui sont visés. Dans le droit-fil des politiques suivies par les gouvernements de gauche comme de droite depuis une quinzaine d’années, le gouvernement Sarkozy-Fillon durcit les conditions d’indemnisation chômage, accélère la dégradation de la norme d’emploi, et introduit un « dumping social » au sein du salariat en tirant vers le bas les conditions d’embauche et de salaires.

La définition d’offres « raisonnables » d’emploi préconisée par le gouvernement vise à imposer aux chômeurs l’acceptation d’emplois avec une baisse de salaire de 5 % à 20% , en fonction de la durée du chômage, des emplois précaires ou en intérim aussi bien que des CDI, des conditions de trajets pénibles.

Le discours populiste sur les « faux chômeurs » qui « abusent » du système cherche à alimenter la division du salariat en travestissant la réalité :
- 50,4 % des demandeurs d’emploi sont exclus de l’assurance - chômage ;
- Trois chômeurs sur dix ne touchent rien, pas même le RMI ;
- La moitié des chômeurs indemnisés perçoit une allocation inférieure ou égale à 924 euros par mois ;
- La majorité des offres d’emploi sont des CDD de moins d’un mois.

Les véritables responsables du chômage ce sont les entreprises qui licencient et précarisent et non les salariés jetables et corvéables qui une fois au chômage sont les seuls en droit de décider de leurs choix professionnels et d’exiger des indemnités décentes pour lesquelles ils ont cotisé toute leur vie.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.