Communiqué

Politique de sanctions contre les chômeurs : la déraison du gouvernement Fillon

mardi 6 mai 2008
par  Sud Éducation Guyane

L’offensive anti-sociale du gouvernement continue, c’est maintenant les droits des chômeurs qui sont visés. Dans le droit-fil des politiques suivies par les gouvernements de gauche comme de droite depuis une quinzaine d’années, le gouvernement Sarkozy-Fillon durcit les conditions d’indemnisation chômage, accélère la dégradation de la norme d’emploi, et introduit un « dumping social » au sein du salariat en tirant vers le bas les conditions d’embauche et de salaires.

La définition d’offres « raisonnables » d’emploi préconisée par le gouvernement vise à imposer aux chômeurs l’acceptation d’emplois avec une baisse de salaire de 5 % à 20% , en fonction de la durée du chômage, des emplois précaires ou en intérim aussi bien que des CDI, des conditions de trajets pénibles.

Le discours populiste sur les « faux chômeurs » qui « abusent » du système cherche à alimenter la division du salariat en travestissant la réalité :
- 50,4 % des demandeurs d’emploi sont exclus de l’assurance - chômage ;
- Trois chômeurs sur dix ne touchent rien, pas même le RMI ;
- La moitié des chômeurs indemnisés perçoit une allocation inférieure ou égale à 924 euros par mois ;
- La majorité des offres d’emploi sont des CDD de moins d’un mois.

Les véritables responsables du chômage ce sont les entreprises qui licencient et précarisent et non les salariés jetables et corvéables qui une fois au chômage sont les seuls en droit de décider de leurs choix professionnels et d’exiger des indemnités décentes pour lesquelles ils ont cotisé toute leur vie.


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky