Entrave au droit syndical

Un recteur qui fait de l’intimidation est un recteur qui a peur

mercredi 9 avril 2008
par  Sud Éducation Guyane

Quoi que puisse dire l’administration, toutes les personnes qui ont déposé leur demande de congé pour formation syndicale avant le 14 mars peuvent participer au stage des 14 et 15 avril.

D’une part le rectorat est hors délai car aucune lettre de refus de stage n’est parvenue avant le 31 mars. Et comme dit la loi :

« A défaut de réponse expresse au plus tard le quinzième jour qui précède le début du stage ou de la session, le congé est réputé accordé »
(Décret n°84-474 du 15 juin 1984).

D’autre part il est absolument interdit de demander à un salarié quel est son syndicat. Si votre administration vous dit qu’elle acceptera votre congé formation que si vous déclinez votre appartenance syndicale répondez qu’il est illégal de faire une telle demande.

De notre côté, SUD Éducation Guyane a informé le recteur que pour le cas où des personnels se verraient sanctionnés du fait de leur participation à la formation syndicale des 14 et 15 avril prochains, nous contesterions chacune de ces décisions par le biais d’un recours en excès de pouvoir devant la juridiction administrative.

Dans cette histoire il semble bien que le rectorat redoute que nous puissions nous réunir et nous organiser. C’est bon signe !


Documents joints

Lettre au recteur

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)

MARDI 21 JUILLET 2020 : MOBILISATION DE LA GUYANE

mardi 21 juillet

RENDEZ-VOUS
8H00
PLACE VICTOR HUGO
EX STATUE VICTOR SCHOELCHER

La vie des Noir-es compte, comme celle des racisé-es en général, aux Etats-Unis, en France, partout

mercredi 3 juin

Le racisme, systémique, d’Etat, qu’on l’appelle comme on veut, est un fait dans les sociétés occidentales, il faut être désormais aveugle pour l’ignorer. Pendant ce temps, son poison continue à se répandre et à tuer !

Justice pour George Floyd, pour Adama, justice pour toutes les victimes des violences policières et du racisme !

Sur le Web : Black lives matter !

Solidarité Kanaky - Bulletin 6 et 7 + autocollants

mercredi 3 juin

Organisations membres du Collectif Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France), USTKE (Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités (en France), Union syndicale Solidaires, CNT (Confédération Nationale du Travail), Sindicatu di i Travagliadori Corsi, Ensemble !, NPA (Nouveau parti anticaptialiste), PIR (Parti des indigènes de la République), PCOF (Parti communiste des Ouvriers de France), Union communiste libertaire, Ni guerre ni État de Guerre, Association Survie, FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires.

Sur le Web : Solidarité Kanaky