INFO N°1 du lundi 3 décembre 2007

NON-TITULAIRES : LES NÉGOCIATIONS SONT EN ROUTE !

lundi 3 décembre 2007
par  Sud Éducation Guyane

Depuis un an et demi un collectif d’enseignants non titulaires (CENT) lutte pour des revendications légitimes de résorption de la précarité et d’amélioration des conditions d’exercice.
Depuis deux mois une intersyndicale représentative, composée de 5 syndicats (SE-UNSA, SNCL-FAEN, SNETAA-EIL, STEG-UTG, SUD Éducation Guyane) appuie officiellement les revendications du CENT et lutte au coté des contractuels.
Depuis le 26 novembre 2007 l’intersyndicale et le CENT ont signé un protocole de négociations avec le Recteur. Au bout d’un an et demi de lutte il s’agit d’une avancée significative !

Le protocole de négociations comporte les volets suivants :

• Volet n°1 « Préambule : rôle et reconnaissance » : Reconnaître le rôle et la valeur du travail des contractuels enseignants et le respect qui leur est dû comme à tout travailleur.
• Volet n°2 « TITULARISATION » : Titulariser des personnels non titulaires déjà en poste en Guyane, par l’ouverture de concours ou autres, permettra non seulement de répondre au besoin des enseignants mais aussi de répondre à un objectif de stabilisation de ce corps. Ce dernier point s’inscrit dans la droite ligne de l’actuel projet académique (École de l’équité).
• Volet n°3 « FORMATION » : Augmenter l’offre de formation de ces personnels de manière quantitative, qualitative mais aussi diminuer le coût des formations pour les contractuels, envisager de réduire les distances entre les centres de formation et l’usager compte tenu de la taille de l’Académie.
• Volet n°4 « REMUNERATION » : Établir l’égalité dans la rémunération des personnels enseignants exerçant dans le 1er degré et ceux exerçant dans le 2nd degré et mettre en place une grille d’évolution des salaires qui tienne compte de l’ancienneté, de la qualification, de la valeur professionnelle, et du fait qu’un personnel non titulaire ne bénéficie pas de la garantie d’emploi liée au statut de fonctionnaire.
• Volet n°5 « REPRESENTATION » : Les Commissions Consultatives Administratives Paritaires des Enseignants Non Titulaires devront être mises en place dans le cadre des dispositifs réglementaires en cours d’élaboration, et ce dans les meilleurs délais.

Le 30 novembre dernier a eu lieu la première réunion de négociations sur le volet N°2 « titularisation ». Nous avons convaincu le Recteur de la nécessité de mettre en place des procédures nationales de titularisation par : la liste d’aptitude, l’examen professionnel, le concours réservé, le concours spécifique.

Ces procédures permettront de titulariser 1000 non titulaires en 5 ans.
La prochaine rencontre de négociations avec le Recteur se tiendra le mardi 11 décembre.

Collègues rien n’est acquis, restons vigilants et attentifs !!!

Représentativité de l’intersyndicale :
Chiffres à l’appui, les organisations syndicales qui constituent l’intersyndicale ont obtenu plus de 50% des voix des personnels enseignants et d’éducation titulaires à l’issue des élections professionnelles de décembre 2005. Si on y ajoute le poids du CENT, fort de centaines de pétitions, notre force est donc incontestable.


Documents joints

INFO N°1 du lundi 3 décembre 2007

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent