Additionnons nos forces. Unissons nos luttes !

lundi 19 novembre 2007
par  Sud Éducation Guyane

Sud Éducation Guyane appelle tous les personnels de l’éducation à faire grève le mardi 20 novembre, à rejoindre le mouvement social pour lutter contre ces réformes qui font avancer le démantèlement du service public et augmentent le nombre de nos années de cotisation.

Toutes les Fonctions Publiques sont visées.
Le premier ministre l’annonce clairement : ce sera moins d’État et moins de services publics. L’accès aux soins pour tous est remis en cause, en particulier avec les franchises médicales. Le désengagement de l’État dans les domaines de l’éducation, de l’énergie, des transports, de la Poste va accroître les inégalités dont la Guyane est déjà la première victime.
Le gouvernement prône les solutions individuelles, les mises en concurrence, le mérite et tente de casser le principe de solidarité tout en votant, avec le bouclier fiscal, d’importants cadeaux fiscaux aux plus riches. Cette politique pénalisera encore d’avantage les populations les plus en difficulté. Pourtant, les services publics doivent répondre aux besoins de la population et nécessitent donc d’être développés et améliorés en Guyane.

Leur équité c’est le nivellement par le bas. Ils veulent mettre tout le monde dans la même galère. Construisons le rapport de force :

● Contre l’idéologie du « travailler plus pour gagner plus », contre le salaire au mérite. Pour une augmentation de 300 euros pour tous.
● Pour un service public et une école de qualité et de proximité répondant enfin aux besoins de toutes les populations guyanaises, avec les moyens en personnel, constructions et matériel nécessaires aux retards accumulés.
● La remise en cause des régimes spéciaux de retraite (dont fait partie la bonification pour services hors d’Europe) a pour finalité de créer les conditions d’une offensive contre l’ensemble des régimes de retraite en 2008. Nous voulons une retraite pleine pour tous, privé et public, après 37.5 annuités de cotisation.
● Pour l’Arrêt des suppressions de postes dans la fonction publique.
● Pour l’abandon de toutes les décotes et l’abrogation des lois Balladur (1993) et Fillon (2003).
● Pour un emploi public statutaire basé sur les besoins réels et pour la résorption de la précarité dans l’éducation (AVS, EVS, contractuels, médiateurs culturels et bilingues…).
● Pour préserver le droit de grève et l’indépendance des personnels et améliorer le statut de la fonction publique.

Tous en grève le 20 novembre

Pour Cayenne :
Départ pour la manifestation à 8H, au 46 rue Vermont Polycarpe
(Devant le local de l’UNSA).

Pour Kourou :
Assemblée Générale ouverte à tous, 9H à la médiathèque de Kourou.

Pour St Laurent du Maroni :
Assemblée Générale ouverte à tous, 9H à la salle de Balaté.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

VENDREDI 15 mars - GREVE dans L’EDUCATION

jeudi 28 février

Appel à la grève
SNES-FSU - SNEP-FSU - SNUEP-FSU - SGEN-CFDT - STEG-UTG - SUD éducation - SNETAA-FO - SNETAP-FSU

Combattons le projet d’école Blanquer

samedi 23 février

Revendications de SUD éducation :

- L’abrogation de la réforme du lycée et du bac
- L’abrogation de la réforme de la voie professionnelle
- Le maintien du cadre national du baccalauréat, qui doit rester le premier grade universitaire et maintien d’un véritable anonymat lors des épreuves
- Une réduction des effectifs par classe en lycée (maximum 25 élèves) et la mise en place d’un dédoublement systématique par un cadrage national
- Le changement des EPLE en établissements polytechniques avec un enseignement qui garantisse à tou-te-s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices
- L’abandon du SNU et du service civique
- L’abandon du projet d’imposer une deuxième HSA dans le second degré
- L’abandon de la réforme des directions d’école
- Dans les écoles, un travail en équipe renforcé avec des moyens et du temps attribués aux écoles et non à des individu-e-s directeurs ou directrices. Une gestion collective des charges permettrait une prise en charge collégiale et/ou avec partage des tâches.
- Le respect de la liberté pédagogique des enseignant-e-s.
- La prise en main par les personnels eux-mêmes de leur formation pédagogique.

Jeudi 21 février - Journée d’action dans l’éducation

dimanche 17 février

SNES-FSU
SNEP-FSU
SNUEP-FSU
SUD éducation
SNETAA-FO
STEG-UTG
SGEN-CFDT
SNETAP-FSU

MARDI 12 FEVRIER - GREVE EDUCATION

jeudi 7 février

RENDEZ-VOUS
Cayenne - 9h00 - devant le Rectorat
Saint-Laurent - 9h00 - devant la Sous-préfecture

GREVE INTEPROFESSIONNELLE - PUBLIC-PRIVE - GUYANE - 5 FEVRIER

samedi 2 février

RENDEZ-VOUS
9h00 - Préfecture - Cayenne
9h00 - Sous-préfecture - Saint-Laurent