EN GUYANE, DES DROITS DES PERSONNELS RESTÉS AU GRENIER

samedi 12 septembre 2020
par  Sud Éducation Guyane

Encore une fois, l’académie s’illustre par son mépris des droits des personnels. Depuis la rentrée, dans le domaine de la santé, les droits de certain.e.s agent.e.s de l’Éducation nationale sont totalement bafoués.

EXEMPLE 1 : Le droit à la vie privée et le respect du secret des informations médicales n’existent plus dans notre académie.

Il a été demandé à chaque chef.fe d’établissement d’établir :
« La liste des personnels se déclarant vulnérables au sein de sa circonscription ou de son EPLE. Ces informations doivent être remontées au secrétariat du Docteur Grenier, médecin conseiller technique auprès du Recteur, aux fins de traitement médical et administratif »
Extrait de la note du 3 septembre 2020 aux chefs d’établissement, IEN, CCPD, directeurs d’école.

Cette note ne respecte en rien notre droit au secret médical.

Sud éducation Guyane demande donc expressément que cette note et la procédure qui en découle soient modifiées au plus vite afin de respecter l’article L 1110-4 du code de la Santé Publique.

EXEMPLE 2 : Hasard ? Coïncidence ? Une note incomplète sur les personnes vulnérables !

Le 7 septembre, le DRH a communiqué à l’ensemble des personnels une note sur les personnes vulnérables. Cette note oublie de préciser un certain nombre de points importants.

La Guyane est encore en état d’urgence, à ce titre, il n’y a pas que les personnels répertoriés comme vulnérables qui peuvent prétendre à un non retour sur le lieu de travail. Les personnes qui vivent avec des personnes vulnérables et les personnels en ALD peuvent aussi bénéficier d’aménagements.

En outre, la procédure pour les personnes concernées est très simple :
« Afin de garantir la protection du secret médical, l’appartenance à l’une de ces catégories sera établie par la production d’un certificat médical qui se bornera à attester la nécessité du confinement et sa durée ou par une déclaration sur le site de l’assurance maladie »
Extrait de la fiche 3 du BO du 14 mai 2020

Sud éducation Guyane demande que les droits de toutes les personnes concernées par l’article 20 de la loi du 25 avril 2020 soient respectés.
Plus que jamais, il est nécessaire que l’académie dispose d’une médecine de prévention.


Documents joints

EN GUYANE, DES DROITS DES PERSONNELS RESTÉS AU (...)

Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

LUNDI 17 MAI 2021

jeudi 29 avril

Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre 2020

Union syndicale SOLIDAIRES