Annonces du président Macron : l’urgence est à préparer la rentrée de septembre

lundi 15 juin 2020
par  Sud Éducation Guyane

Emmanuel Macron a déclaré ce soir dans son discours son souhait de voir rouvrir les écoles et les établissements pour l’ensemble des élèves des écoles et collèges le 22 juin.

Une telle annonce, qui si elle était suivie d’effet ne concrétiserait une réouverture des écoles et établissements que pour deux semaines au maximum. De nombreuses questions restent en suspens : maintien ou non du protocole sanitaire, retour ou non des personnels à risques notamment ? Par ailleurs, de nouveau, le caractère abrupt des annonces n’est pas à même de favoriser une organisation des équipes permettant un retour en classe dans les meilleures conditions.

Le président de la République a également annoncé une nouvelle vague de décentralisation. Pour les services publics, cette annonce est synonyme d’une nouvelle attaque contre les statuts des personnels, une détérioration des conditions de travail et une dégradation de la qualité du service rendu à la population. En ce qui concerne l’éducation, la crise sanitaire a surtout révélé l’arbitraire de la hiérarchie à toutes les échelles dont il a fallu pourtant pallier les manquements, l’incompétence, les multiples injonctions contradictoires. Les décisions renvoyées au local ont accru encore la pression sur les personnels.

Pour SUD éducation, l’urgence n’est pas aux mesures d’affichage, mais à la préparation de la rentrée de septembre.

SUD éducation revendique un plan d’urgence de moyens pour l’éducation et le supérieur, à même de garantir les meilleures conditions de travail possibles pour les personnels, dans des conditions sanitaires acceptables. Il doit notamment comprendre des recrutements massifs de personnels, la titularisation de l’ensemble des non-titulaires sans conditions de concours ni de nationalité et un plan d’investissement massif dans la construction et la rénovation du bâti scolaire permettant d’accueillir les élèves avec davantage d’espaces. La proposition de loi sur la direction d’école, ainsi que le projet de loi LPPR dans le supérieur doivent être retirés.

SUD éducation revendique la suppression des frais d’inscription dans les universités pour les étranger-e-s et l’abandon de Parcoursup : l’université doit être accessible à toutes et tous.

Paris, le 14 juin 2020



Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre

Union syndicale SOLIDAIRES

Congrès extraordinaire Solidaires d’octobre 2020 - Motions adoptées par le congrès

samedi 7 novembre

Au miroir de la crise sanitaire // En défense des emplois, contrôlons les aides publiques // Répression anti syndicale, un outil patronal pour casser toute contestation // Appel à la mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ! // Nous refusons la précarité étudiante ! // Le 15 octobre 2020, journée de grève contre la casse du système de Santé ! // Soutien à Aline, déléguée SUD Route menacée de licenciement pour avoir dénoncé des violences sexuelles et sexistes à H&M GBC Logistics // Soutien aux intermitent.es du spectacle, salarié.es et sociétaires des coopératives d’activités mutualisées Smart // Soutien aux grévistes d’IBIS // Soutien aux salarié-es en lutte de BIOCOOP

Sur le Web : Les 10 motions

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

lundi 2 novembre

Le terrible assassinat de notre collègue a bouleversé l’ensemble de la profession et bien au-delà. SUD éducation appelle à se joindre aux rassemblements organisés en hommage à Samuel Paty. Vous trouverez ci-dessous plusieurs expressions.

Sur le Web : Expressions

En Guyane : deuil, recueillement et solidarité

dimanche 18 octobre

LUNDI 19 OCTOBRE - 18H00

PREFECTURE DE CAYENNE
SOUS-PREFECTURE DE SAINT-LAURENT
MAIRIE DE KOUROU

Solidaires Fonction publique

mardi 28 juillet

- Compte rendu du Csfpe du 16 juillet 2020 : destruction des Chsct & remise en cause des cap
(tract)

- Rendez-vous salarial du 24 juillet 2020 : pipeau, clarinette et flûte à bec
(tract)