Bulletin 973 - n°50 - 22 mai 2020

vendredi 22 mai 2020
par  Sud Éducation Guyane

Bulletin 973 - n°50 - 22 mai 2020

1 - #PlusJamaisCa, signons #PourLeJourDapres

Mobilisons-nous dès maintenant et donnons-nous rendez-vous le "jour d’après" pour réinvestir les lieux publics pour reconstruire ensemble un futur, écologique, social et démocratique, en rupture avec les politiques menées.
(La pétition)

2 - DECONFINEMENT : PUBLIC – PRIVE, NOUS DEVONS CONSERVER NOS DROITS - Solidaires Guadeloupe / Martinique / Guyane / Mayotte / La Réunion

Nous voulons un « monde d’après » écologique, féministe, fait de justice sociale et de lutte des classes. Un « monde d’après » internationaliste où tous les travailleuses et travailleurs se réuniront pour lutter contre toute exploitation et domination. Notre solidarité est internationaliste car la crise sanitaire et sociale est internationale !
(Le tract)

3 - Intersyndicale du LPO Balata (Matoury)

Le Snetaa-FO, Steg-UTG et SUD Education du LPO Balata revendiquent pour une réouverture en toute sécurité pour les élèves et les personnels :

- Des tests systématiques et répétés,
- Des prises de températures à l’entrée pour les élèves et les personnels,
- Du matériel de protection (masques FFP2, gants, gels, etc.) gratuit et en quantité suffisante,
- Du matériel d’hygiène collective (savon, papier essuie-main, etc.),
- Des protocoles réalistes de bionettoyage mis en place en concertation avec les agent-e-s.
(Le tract)

4 - Aucune sanction dans l’éducation pour s’être mobilisé, à Melle... comme ailleurs !

Ce vendredi 15 mai 2020, trois enseignant·e·s du lycée Desfontaines de Melle (Deux-Sèvres) ont été auditionné·e·s dans l’enceinte de leur lycée, où se déroule entre le jeudi 14 mai et le vendredi 29 mai une enquête administrative. Cette enquête fait suite à leur suspension de quatre mois à titre conservatoire, notifiée les 10, 11 et 12 mars par le rectorat de Poitiers. Une sanction qui ne disait pas son nom. Le seul tort de nos 3 collègues de Melle ? S’être mobilisé·e·s comme nous contre les réformes et le Bac Blanquer.
(La pétition)

5 - Non au licenciement d’Eric Bezou, cheminot syndicaliste. Des personnalités et 200 soutiens mobilisés

Eric Bezou, cheminot victime de répression syndicale depuis plus d’un an, s’est vu notifier le 12 mai la volonté de Muriel Pénicaud de valider son licenciement contre l’avis de l’inspection du travail. Face à cet acharnement, une chaîne de solidarité s’est nouée dans toute la France. Une trentaine de personnalités et près de 200 soutiens s’unissent pour porter un même message : non au licenciement d’Eric Bezou !
(La vidéo)

6 - Se protéger depuis le 11 mai : tous les outils légaux

Boîte à outils SUD


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

LUNDI 17 MAI 2021

jeudi 29 avril

Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Sur le Web : En téléchargement

Expressions Solidaires n° 99 (février 2021)

mercredi 24 février

- Edito : Après l’hiver du couvre-feu, le printemps de la colère !
- Dossier central : Les élection TPE / TPA / Salarié.e.s de particuliers employeurs - On a des droits
- Double page affichage : Premières de corvée, 8 mars en grève
- Pour la vie. les zapatistes visiteront les 5 continents
- Infos Solidaires

Avortement : Un combat de femmes toujours d’actualité !

jeudi 19 novembre 2020

Union syndicale SOLIDAIRES