Demande d’arrêt des poursuites contre Florimond Guimard

lundi 22 octobre 2007
par  Sud Éducation Guyane

Madame, Monsieur

Des enseignants et la directrice de l’école n’assureront pas leur service le lundi 22 octobre 2007, pour affirmer leur solidarité avec leur collègue Florimond Guimard.
Nous demandons l’arrêt des poursuites engagées contre lui pour s’être opposé à l’expulsion d’un père de famille sans-papiers. Il risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende. Il risque également une radiation de l’Education nationale.
Des rassemblements sont prévus dans toute la France (Paris : 12h devant l’église Saint-Bernard Paris 18e )

Nous rappelons que ce jour est aussi celui choisi par les maires de France pour une journée nationale de parrainages d’enfants de parents sans-papiers de nos écoles. Dans le groupe scolaire Dunois, par exemple, des enfants nés en France, dont les pères sont français, pourraient être séparés de leurs mères sans-papiers bien que vivant ici depuis dix ans...
Un parrainage aura lieu à la Mairie du 13ème arrondissement à 19 heures.

Nous ne pouvons qu’être frappés par l’écart qui se creuse de jour en jour entre les valeurs déclarées de la République et des lois de plus en plus discriminatoires qui bafouent l’équité, la justice, le respect et la dignité des individus (intimidations et contrôles quotidiens, rafles, conditions inhumaines de rétention, séparation sans scrupule des familles...). Ces nouvelles lois désignent aussi la solidarité comme un délit.
Nous pensons que Florimond Guimard n’a fait que mettre en acte , en tant qu’enseignant et citoyen, les préceptes qu’on trouve dans les manuels d’éducation civique et sur le fronton des écoles : respecter et défendre la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.
Guy Môquet, dont la lettre d’adieu doit être lue ce jour là, mort pour son engagement, ne désavouerait certainement pas celui de Florimond Guimard.

Les enseignants grévistes de l’école 64 Dunois 75013


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Notre détermination est douce mais inébranlable

vendredi 8 juin

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00

Halte à la gouvernance imbécile de la Guyane Contre la hiérarchie, pas de hiérarchie !

vendredi 18 mai

SUD éducation Guyane, à l’instar de son attachement et de la promotion des pédagogies alternatives, défend les principes de gouvernance alternative décidée collectivement par les usagers de l’éducation nationale.
SUD éducation Guyane attaché à ces principes anti-hiérarchiques ne souhaite [...] aucun recteur quel qu’il soit.
SUD éducation Guyane appelle tous les usagers de l’éducation nationale en Guyane à se réunir en assemblée générale et à convoquer des états généraux de la gouvernance de l’académie pour jeter les nouvelles bases de gestion et de gouvernance de notre académie, émancipée d’une hiérarchie inutile et incompétente.

GREVE - 22 MAI - FONCTION PUBLIQUE - GUYANE

samedi 12 mai

SAINT-LAURENT-DU-MARONI
CAYENNE
KOUROU

GREVE à l’appel de l’UTG, de la FSU, de la CDTG-CFDT, de l’UNSA, du SNETAA-FO et de Solidaires

1er mai - manifestation - Saint-Laurent - 9h30 - Château d’eau

vendredi 27 avril

Un 1er mai de lutte, social et internationaliste
Journée internationale de lutte des travailleurs/euses

SUD éducation Guyane appelle ses adhérent-e-s et sympathisant-e-s à rejoindre l’initiative de l’UTG et à se retrouver à 9h30 devant le Château d’eau. (prises de parole à 11h00 sur la place Flore Lithaw)

Les 9, 10 et 14 avril, sans attendre, amplifions les luttes !

jeudi 5 avril

Sur le terrain, dans les entreprises, les services, les départements et communes nous appelons nos équipes à poursuivre et amplifier leurs actions pour tisser des liens, fédérer les luttes et organiser l’offensive. La responsabilité du mouvement social est immense et nous devons être à la hauteur sans attendre. Il nous faut multiplier localement les initiatives de convergences devant des services publics (gares, hôpitaux, centres des finances, bureaux de postes, pôles emplois, écoles, EHPAD…) et les formes d’actions : rassemblements, actions, assemblées générales, grèves, diffusion de tracts, manifestations.